L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - patrimoine

Fil des billets

Jeudi, 6 mai 2010

L'écrin de bois au coeur de la Suisse

MAGNIFIQUE!

Permettez que je chamboule mon programme de la semaine pour vous parler de ce reportage! Par avance pourtant, on s'excuse à l'encontre des Anniviards car il s'agit une fois de plus de mon village dont il est question. Mais, franchement... j'espère que nous aurons aussi un jour droit à un si joli reportage sur les autres villages de notre vallée car ils le méritent tous.

L'équipe du journal de 13 Heures de TF1 a sillonné nos rues la semaine dernière [c'était avant le retour de l'hiver et, pourtant, les Saints de Glace c'est que la semaine prochaine] en quête de PERSONNAGES.

Et assurément, ils les ont trouvé, ces personnages. :oui:

Lire la suite...

Lundi, 15 mars 2010

De la vigne à la channe, de la naissance à la mort

Avant même de songer à boire, il faut travailler. Aujourd'hui, le travail s'effectue par des professionnels émérites, vigneron, encaveur, oenologue... les études de terrain sont poussées jusqu'à l'ingénierie. Et la qualité de nos vins s'en ressent. A l'époque, chaque famille - ou presque - avait son bout de vigne, vinifiait son raisin, le transportait à dos de mulet pour le stocker dans sa cave.

On s'en servait volontiers à l'occasion, petite ou grande, mais un tonneau et un fromage restaient toujours précieusement conservés dans un coin pour le jour des funérailles.

C'est ainsi que le Nouvelliste nous propose un raccourci succin et sans aucun doute involontaire, de ces différentes étapes qui nous portent à la réflexion.

Lire la suite...

Mercredi, 10 février 2010

Petit bilan de presse... et c'est pas peu dire

Aller, on vous balance en bloc 4 articles parus sur Anniviers, ses villages, sa vie touristique ou communautaire. Une occase toute fournie pour vous caler dans votre fauteuil et ne pas affronter inutilement le gros temps. Sauf si vous êtes en montagne et qu'il neige, bien sûr.

1ère réalisation concrète et aboutie sous l'égide de la nouvelle commune d'Anniviers, la crèche de Vissoie. Ouverte toute l'année, elle accueille petits et un peu plus grands. Charly du Nouvelliste nous en dit plus par son article. Quant à nous, nous ne pouvons que nous réjouir qu'un tel projet, porté vers l'avenir, inaugure sans aucun doute une belle série d'autres projets à venir grâce à notre commune.

Lire la suite...

Jeudi, 7 janvier 2010

Jacques Melly retrouve ses racines

Une nouvelle qui nous vient tout droit d'en face, de chez les Corbeaux, comme on se plaît à les surnommer affectueusement ici ;-) et ceci grâce au bon intermédiaire de Charly Arbellay du Nouvelliste. Pour les immoblogueurs qui ne connaissent pas tout à fait nos moeurs de barbares, les natifs des villages de notre région se regroupent encore aujourd'hui dans le cadre d'une bourgeoisie [avant que Napoléon nous impose le système des municipalités]. En bons réfractaires traditionalistes, cet ordre perdure et n'a pas perdu son sens profond qui lie une personne, une famille, une lignée à ses origines malgré un lieu de vie situé bien au-delà de nos frontières [mais lesquelles, nous direz-vous?].

A cela, 2 choses encore: Jacques Melly est un politique cantonal [Conseiller d'Etat ou gouverneur de république pas bananière] élu l'année dernière. Jacques Lenorman.... M'enfin... on vous fait pas l'affront de vous présenter Jacques Lenorman, si ce n'est pour vous dire qu'il fait partie des meubles Anniviards. Pour l'heure, cédons le mot à Charly:

Lire la suite...

Mardi, 5 janvier 2010

L'histoire de l'avalanche

J'ose pas aller voir les nouvelles à la télé...

Quel sera le bilan définitif de l'avalanche du Diemtigtal qui aura aussi emporté le médecin de la REGA, venu au secours de randonneurs ensevelis lors de la première coulée?

L'histoire des avalanches est aussi vieille que le monde. Et les avalanches les plus marquantes de l'histoire de l'Homme sont malheureusement les plus meurtrières, nous résume ce poignant reportage ou reportage de la TSR.

Anniviers en a connu de terribles. Evoquée dans la vidéo que vous venez de visionner, celle de 1999 à Zinal qui finit, elle aussi, par emporter de vaillants sauveteurs et guides de montagne; Chandolin, l'année dernière. Il y eu encore celle qui emportait un groupe de jeunes alpinistes, le 17 mars de 1974. Guy Genoud, en guide de montagne chevronné, n'avait pu prévoir la catastrophe. On est pourtant ici bien loin de l'inconscience de certains adeptes parfaitement novices en la matière. Pour bien comprendre les enjeux d'une telle tragédie, on ne peut que vous recommander le livre de Guy Itinéraire d'un guide de haute montagne aux éditions Porte-Plumes. (coeur_brise)

Au beau milieu de l'été indien m'était confié un document. Le soleil tapait dur, il n'était pas temps d'y songer. Ecrit par Etienne Savioz en 1818, l'histoire de l'avalanche de Mayoux fut retranscrite par Michel Savioz il y a une dizaine d'années. Elle occasionnait alors de grandes pertes humaines et beaucoup de dégâts. Voici ce que raconte l'histoire:

Lire la suite...

Jeudi, 3 décembre 2009

Quand il fait froid dehors...


... il fait bon se mettre au chaud.

A l'époque, les familles s'organisaient pour faire leur pain 2 à 3 fois par année, au village. A tour. Il faut dire qu'en ce temps-là, des fours, il n'en existaient que de banaux. Pas d'air chaud, pas de micro-ondes, pas d'induction, pas de vapeur qui soient à la maison. Tout juste le potager à l'intérieur duquel brillait la flamme.

On allumait alors le four [banal], puis on l'entretenait pendant le temps nécessaire pour permettre à toutes les familles du village de venir y faire leur réserve de pain pour les semaines/mois à venir.

Bien que nous n'ayons pas à nous farcir du pain sec une fois cassée la première croûte [le boulanger nous assure aujourd'hui une fraîcheur quotidienne], une poignée de villageois, dont l'immoblog fut, tenta l'exercice sous l'égide de la société du village dans la joie et la bonne humeur.

C'était samedi dernier. Et dehors il faisait froid. Ça tombait bien.

Lire la suite...

Jeudi, 12 novembre 2009

La suite de Monseigneur l'Evêque en Anniviers

Et à Grimentz, plus précisément.

Monseigneur a rencontré les Conseils de Communauté et de Gestion de la Paroisse soucieux de l'avenir de ses ouailles et du bon fonctionnement de l'Eglise. Parmi les nombreux sujets abordés, la question de la fusion des paroisses n'est pour l'heure pas d'actualité. Ce sujet risquerait de créer plus de problèmes que d'en résoudre. Face à la baisse de la pratique religieuse, la paroisse de proximité demeure le meilleur rempart ; la centralisation, corolaire de la fusion, ne ferait qu'accélérer le processus de désertion des fidèles. Par contre, au niveau du secteur d'Anniviers, il est important de réactiver les rencontres des conseils de communauté de la vallée afin de créer des synergies. *

Lire la suite...

Lundi, 19 octobre 2009

La Tsapelette

Le chemin des chapelles dans le Val d’Anniviers peut s’avérer une entreprise d’envergure, quand on s’y colle. Elisabeth Crettaz-Stürzel l’a bien compris puisqu'elle en a fait le tour et nous entraîne dans son sillage sous la plume de Bernard Crittin du JDS.

Le Nouvelliste par Charly Arbellay présentait, lui, les chapelles d’Anniviers sous l’angle de la communauté qui les entoure et les entretient.

C’est sous cette forme de copropriété, de confrérie plus exactement, que l’immoblog la perçoit.

A Grimentz, nous avons par exemple les chapelles des Gères [située en contrebas du village], celle du Caroville [à l’entrée du village], de Trontsec [sous la place de la poste] et celle de Vital Salamin, sur la côte menant à Bendolla:


Afficher Les tsapelettes sur une carte plus grande

Lire la suite...

Mardi, 6 octobre 2009

Connaître nos routes mieux qu'un cantonnier, c'est presque possible!

Brillant petit article que celui de Charly Arbellay du Nouvelliste auquel la plupart des valaisans n'aura sans doute pas prêté attention. Grand dommage car il constitue la porte d'entrée d'un vaste savoir helvétique! Quelques extraits des voies qu'il nous permet ainsi d'emprunter au sein même de notre vallée:

Peu avant 1840, six mines sont ouvertes dans le Val d’Anniviers tandis qu’une usine de cuivre est construite entre Ayer et Zinal, près du Pont du Bois (CT f. XVII/1844). Bien qu’éphémère (l’usine est déjà qualifiée d’«Ancienne» sur l’ATS 487 Vissoye 1892), cette exploitation a des conséquences importantes sur l’évolution du chemin d’accès à la vallée. Le transport du minerai nécessite une route praticable pour des «petits chars» (RODUIT 1993: 90). Il convient donc d’élargir le chemin, jusqu’à présent muletier, et de corriger certains passages trop raides du tracé (BOVIER et al. 1956: 16). Ainsi, entre 1840–1841, «...gab es einen weiteren Fortschritt in der Verbindung des Tals mit der Ebene durch den Bau der Fahrstrasse.» (SEYLAZ 1960: 318) Ces aménagements préludent aux multiples travaux, initiés quelque dix ans plus tard, et destinés à rendre la route définitivement carrossable (VS 422.3). En amont de Vissoie, ces derniers recouvrent pratiquement le tracé de 1840.
Fiche VS 422.2

Lire la suite...

Dimanche, 4 octobre 2009

Divin ravalement de façade

Non, l'immoblog, ni son auteure d'ailleurs, n'envisagent pas de chirurgie. Mais quel contexte plus approprié qu'un dimanche, magnifique jour de soleil de surcroît, pour vous parler de la maison des servants du seigneur!

Ok, on me reprochait hier soir encore au détour d'une ruelle une absence notoire sur les bancs de notre église. J'assume. Ceci ne m'empêche pourtant pas d'apprécier les bienfaits de notre existence. Ou leur contraire, bien sûr. Et pour ce qui nous concerne aujourd'hui, vous émettrez votre propre appréciation. Quoi qu'il en soit et si on ne vous prévient pas avant votre prochain séjour à Grimentz, vous risqueriez d'être forts surpris. Donc, on vous raconte.

Vous connaissez sans aucun doute très bien notre petit village, c'est pourquoi vous reconnaîtrez aisément cet édifice:



Après s'être longtemps dissimulée sous d'épais draps plastifiés aiguisant sans cesse notre curiosité, la cure revêt depuis quelque jours ses plus beaux atours, datant de sa naissance, un beau jour de 1831:

Lire la suite...

Dimanche, 20 septembre 2009

Premier week-end du goût - 1/2

Pas de grand discours, fallait surtout être là.


Lire la suite...

Dimanche, 26 juillet 2009

Passé, présent



"Mais... t'as pas lu l'article dans le journal?", se récriait-elle à chacune de mes questions posée.

Lire la suite...

Lundi, 1 juin 2009

Aloys Theytaz, 100 ans après

Un petit regard sur notre actualité future proche avant de, éventuellement, vous soumettre quelques clichés de ce week-end de festival puisqu'il faudra en trier des tonnes ces jours.

Notaire et homme d'état, Aloys Theytaz n'est pas sans rappeler une éminente figure de notre vallée. Aloys Theytaz, d'aussi loin que sa renommée le porte est pourtant tout proche de nous. Né au début du 20ème, décédé à l'aube d'une nouvelle ère dans la culture ouest-européenne, puisqu'il disparut durant cette année mouvementée que fut 1968.

Comme son illustre prédécesseur Joseph Roua[z], il fut notaire et homme d'état. Comme Simon Epiney aujourd'hui, président de notre vallée d'Anniviers, il était vissoyiard. Aloys a-t-il servi d'icône à Simon?... Mais Aloys avait une autre corde à son arc. Et c'est celle pour laquelle nous le commémorons cette année.

Lire la suite...

Dimanche, 24 mai 2009

Du vin dans les veines

Une visite dans un village pittoresque des hauteurs du Val d'Anniviers; quelques verres de vin blanc. Une rencontre mémorable avec un éleveur de vaches ...

Coup de coeur

Samedi, 9 mai 2009

Société du village - première AG

C'est du sérieux, notre société du village! Vous croyez pas? Rien qu'à voir passer nos hommes d'affaires dans la rue, bien avant l'heure annoncée du rendez-vous, mallette au poing...

Bref, reconversion d'après les pistes de ski de toute évidence réussie pour nombre de co-villageois à l'image de cet exemple illustré, puisqu'ils reprennent leurs activités estivales. Mais tel n'est pas notre sujet pour cette fois.

Grimentz a vécu cette semaine sa première assemblée officielle - la première étant constituante - de sa recréée Société du Village sous la présidence de Jean-Pierre Salamin, l'administration de Jenny Viaccoz - ou Vouardoux - et la gestion de Christian Vouardoux.

Aujourd'hui, le "membership" de notre société du village appartient à des individus et non à des foyers, dont le représentant en était bien sûr le chef de famille. Du coup, homme, femme et enfant y ont leur place sur la base des statuts adoptés, ce qui portait à 209 les membres inscrits au sein de notre toute nouvelle société la semaine dernière. Des demandes d'adhésion sont en cours de validation. Sous réserve d'une meilleure connaissance de la structure et du fonctionnement des autres sociétés de village, ça a l'air pas mal pour une nouvelle née, non?

Lire la suite...

- page 4 de 6 -