L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de rogations a donné 18 résultats.

Dimanche, 19 janvier 2014

Traditions bourgeoisiales - Rogations et Boconett

Lire la suite...

Mercredi, 13 février 2013

Les Rogations, tout un art!

La journée des Rogations a débuté ce 2ème samedi de janvier-là de façon festive. Et par la cave de la bourgeoisie.

A votre avis, quelle heure était-il tandis que nous nous retrouvions le premier verre à la main?

Réfléchissez la moindre et try your guess en commentaire!

Entre-temps, voici une illustration panoramique de la Salle des Bourgeois recueillie à cet instant précis, prêtant attention aux discours de l'assemblée générale.

Lire la suite...

Mercredi, 18 janvier 2012

Boconett et Rogations, des traditions bien de chez nous!

Voilà une tradition qui vous est désormais familière: le Boconett. C'est pourquoi nous n'y revenons pas dans le détail. De mon temps - il y a de cela... - elle avait lieu à midi car nous rentrions de l'école pour dîner [fr: déjeuner]. Aujourd'hui, elle a lieu à la sortie du bus scolaire, à 15 heures car les enfants vivent l'horaire continu.

Lire la suite...

Vendredi, 18 février 2011

Leur histoire, notre histoire

Si, comme je ne l'espère pas, il reste des traces de l'immoblog dans de nombreuses années, alors autant que cela serve à d'improbables descendants. Remettons quelques actualités dans le contexte d'aujourd'hui.

Surtout qu'il fait la part belle à celui d'hier. Vous me suivez?

La mémoire de certains faits et gestes ou même de personnages audacieux méritent d'être retenue. En voici sélectionnés 4. A commencer par la bouleversante histoire de Régis et Florentin Theytaz.

Lire la suite...

Lundi, 7 février 2011

"Rubrique chiens écrasés" - 2 épilogues merveilleux

Catapultée en trombes et toute échevelée au milieu d'une foule dense et compacte en l'église de Grimentz, votre immoblog s'asseyait à la hâte juste avant le début de la représentation théâtrale, pestant contre les aléas du sort qui me poussaient à la précipitation alors qu'il avait prévu suffisamment de temps pour arriver bien avant l'heure, mais joyeuse comme un pou.

"- Tu courrais encore après un tzat, ou quoi?", me lançait ironiquement mon voisin tandis que je tentais désespérément de reprendre mes esprits.

Ah tiens, je ne me connaissais officiellement pas cette réputation au village, se défendirent en silence mes neurones [à cette heure-là, ils étaient pas encore tous grillés].

"- Tu crois pas si bien dire!!!", lui rétorquais-je un peu interloquée par la justesse de sa remarque.

C'est alors que je narrais à la ronde l'épilogue d'une singulière histoire...

Lire la suite...

Lundi, 17 janvier 2011

L'envolée

Plongez dans l'abîme avec les blogueuses des cimes. C'est Charly du Nouvelliste qui vous fait la trace! Peut-on décemment vous recommander de le suivre?

L'avantage de l'écriture, c'est qu'on peut passer inaperçu dans la rue. Un clavier derrière un écran, lourd ou spontané, triste ou gai, sérieux ou rigolo. Votre regard qui l'imagine blonde, peut-être, et un jour cette exclamation à l'instant décisif de la rencontre:

"-Aaah c'est vous, bonjour. Je vous imaginais plus grande!"

J'réponds quoi, moi, à ça? :mrgreen:

Lire la suite...

Jeudi, 25 février 2010

Déblaiement des ruelles et chemins d'accès

L'hiver touche à sa fin................. Meuh non, je rigole. :P

Disons plutôt que la première neige est passée et que le soleil qui a dépassé l'étape du flirt avec Zirouc, désormais, nous amène avec lui une brise printanière. Brise encore échaudée par le foehn.

Si, en début de saison hivernale, il suffit d'un coup de pelle pour dégager les escaliers, tel n'est aujourd'hui plus le cas. le thermomètre [nous y reviendrons] yoyotte. Il plonge en négatif la nuit ou en janvier pour remonter en flèche sous le soleil de midi. 3, 5 voir 7°C pour offrir nos visages à ses bons rayons et réveiller les marmottes fort inopinément. C'est qu'on n'a pas de brume vicieuse pour nous garder au frigo de novembre à mars, ici!

Hormis les déserts dont les températures oscillent de + à - 40°C suivant l'heure du cadran, peu de régions subissent la même amplitude thermique.

Ce qui n'est pas pour nous simplifier la vie:

Lire la suite...

Lundi, 18 janvier 2010

Les rogations 2010

Les rogations, une institution.

La Bourgeoisie vue de l'extérieur, ce jour-là, est une image qui fait énormément rire les touristes. Eux n'ont aucune idée de la gravité de l'événement qui s'y joue chaque année à pareille époque. Une fois la solennité du "meeting" levée par autant de coudes asséchés qu'il n'y avait de paires d'oreilles captives pour écouter les comptes et rapports annuels de la Bourgeoisie, entendre s'égrener les noms des nouveaux entrages, évoquer l'invité extraordinaire du jour ou narrer l'histoire de toute une famille jusqu'alors, l'assemblée se mue en ruche dont le bourdonnement fait fredonner l'entier de la vénérable bâtisse de bois, sise à l'entrée du vieux village. La buée rend les fenêtres opaques et imperceptibles les mille et une conversations dont elles retiennent les mots de s'écraser pêle-mêle dans la rue, ne laissant poindre, de temps en temps, qu'une touche de cheveux gris [si ce n'est un crâne déguerni] ou une main envolée dans une diatribe enflammée.

Il y en avait, ce jour-là, des touristes-poètes dans la rue qui, amusés, se sont laissés porter quelques instants par le bourdonnement de ce gros frelon!

Notre envoyée spéciale de la Bourgeoisie, Véro, était dans la ruche, ce fameux deuxième samedi de janvier. Elle raconte pour la postérité:

Lire la suite...

Dimanche, 20 décembre 2009

Bus navette - hiver 2009-2010 à Grimentz

Depuis hier matin à l'aube, les petits bus-navettes sillonnent déjà notre village.

Après quelques interrogations dues à l'entrée en vigueur de notre nouvelle commune, les habitants et les hôtes de Grimentz sont aujourd'hui tout à fait rassurés. Ça roule!

Lire la suite...

Mercredi, 4 février 2009

La loi sur le tourisme face aux Anniviards

Les partenaires touristiques anniviards se sont rencontrés hier à Zinal pour évoquer la loi sur le tourisme. Cette séance primordiale était appelée des voeux de beaucoup de monde depuis trop longtemps. A vue de nez et moyennant un rapide calcul, elle a réuni environ 120 personnes. Autant dire salle comble! *

Depuis la fusion, Anniviers se voit doté d'un dicastère du tourisme ad hoc qui a enfin les moyens d'une gestion globale et efficace pour soutenir notre économie. Les présidents de SD [sociétés de développement] ont ainsi pu mettre le paquet pour l'occasion. Lancer le débat par rapport à la loi, replonger dans celui de notre structure touristique [Sierre-Anniviers Tourisme, Coeur du Valais], approfondir celui de nos alliances et relations de bon voisinage [Sierre, Vercorin, Salgesch et toutes les communes environnantes].

Lire la suite...

Dimanche, 18 janvier 2009

Rogations et nouveaux bourgeois version 2009

Les rogations de la bourgeoisie de Grimentz ont eu lieu la semaine dernière. A cette occasion, nous avions évoqué la cressin, spécialité locale, qui a suscité une interrogation bienvenue ce matin. La cressin ne se dépeçait pas au couteau? Une information sur nos pratiques d'antan, une piste nouvelle à explorer. On ne manquera pas de poser la question à un ancien. Si tel devait être le cas, vous voudrez bien excuser l'hérésie de mon illustration. Surtout avec le verre de rouge juste à côté! :-D

Les rogations 2009 accueillent, comme chaque année, leur lot de nouveaux arrivants. Les jeunes dès 18 ans peuvent "entrer dans la bourgeoisie", la reconnaître.

Lire la suite...

Samedi, 10 janvier 2009

La cressin des Rogations

Une visite chez notre boulanger cette semaine pour ausculter son nouveau laboratoire après 25 ans d'activités nous permet d'en savoir plus sur une spécialité locale. Il existe ici un pain qu'on ne déguste qu'une fois par année. Non, il ne s'agit nullement de la galette des rois sur laquelle on se casse assez volontiers la dent. Plutôt de la "cressin".

A Grimentz, la cressin est synonyme de Rogations. Les Rogations, l'assemblée des bourgeois de Grimentz qu'il ne me sera pas permis de documenter cette année, ont lieu chaque année le deuxième samedi de janvier, aujourd'hui même. C'est à cette occasion que se distribue la fameuse cressin... si bonne avec de la confiture. Elle a une forme ronde, plate, sur un schéma en croix cerclée. Il s'agit donc d'un pain et non d'une brioche sucrée.

Lire la suite...

Lundi, 8 décembre 2008

Le curé, le promoteur, la vache, la femme et le président

«Revenue au pays» tout juste 2 paires d’années après lui et loin, bien loin, d’avoir son bagage sociologique [malgré une tentative universitaire dans cette direction], l’étude menée par Bernard Crettaz dans sa toute récente publication «Le curé, le promoteur, la vache, la femme et le président» aux éditions Porte-Plume me laisse en tant qu’Anniviarde songeuse. En le lisant, dois-je m’imprégner d’une identité historique ou reconnaître une réalité que je n’ai jamais rencontrée [voulu rencontrer, peut-être]? La mise en perspective a pour le moins le mérite de soulever les questions. Tout comme le bouquin qui soulève de nombreuses pistes de réflexion[s].

Avant cela, l’immoblog vous propose de faire le tour des commentaires de la presse et des médias.

  • Le Nouvelliste. C’est assurément par l’article de Jean-Yves Gabbud qu’il faut débuter. Non sans une pointe de provocation, il introduit très bien le sujet et le cheminement du livre.
  • L’Hebdo. Les «pages les plus savoureuses» évoquées par le journaliste Michel Audétat furent assurément celles qui révoltèrent l’immoblog au point de… Non. Pour quelqu’un qui s’est ingénié à soulever les paradoxes de notre histoire, c’est pas mal. Bref. On continue notre cheminement littéraire.
  • La RSR enfin. Une bonne discussion qui replace bien certains contextes et offre une analyse d’actualité intéressante. Le must: l’interview du promoteur qu’on perçoit comme si on y était au milieu du vieux Vissoie. [Ou ici. L’émission Rien n’est joué].
Ceux-ce ne sont que des extraits connus. S’il en existe d’autres qui nous ont échappé, n’hésitez pas à les mentionner en commentaire ou nous les faire parvenir.

Lire la suite...

Mardi, 2 septembre 2008

Les candidats

Durant le courant d'août et face aux interrogations suggérées de citoyens intéressés de notre vallée d'Anniviers, l'immoblog a envoyé un e-mail à tous les candidats des élections pour la fusion anniviarde à venir. Je remercie ici vivement les personnes qui m'ont mise sur la piste car, sans eux, je ne sais pas si j'aurais eu le culot de me lancer dans cette histoire... Si toutefois l'idée avait seulement eu le bonheur de germer un beau matin dans ma cervelle globuleuse.

Dans ce courrier, il leur était demandé de se présenter et de convaincre le citoyen par quelques arguments.

Franchement, je ne savais à quoi m'attendre, quel serait seulement l'accueil des 17 personnes en lice. A l'heure où je vous parle pourtant [où je vous écris plutôt], tout le monde a répondu présent d'une manière ou d'une autre. Seuls les PDC, pour des raisons de calendrier inhérentes à leur campagne nous transmettront leurs écrits un peu plus tard. On attaque donc de ce pas avec les 2 partis dits "minoritaires", ce qui vous donnera amplement le temps d'apprendre à en connaître leurs représentants.

L'un après l'autre ces prochaines semaines, vous les découvrirez donc sur ces pages en alternance avec d'autres billets, histoire de varier les plaisirs quand même...

Et d'ici ce soir, le premier portrait sur ces mêmes pages! A+


La fusion

Samedi, 30 août 2008

La fusion

Depuis quelques temps traîne une rubrique dénommée Fusion sur l'immoblog, vous l'avez peut-être déjà vue sans la voir, si vous êtes aussi distrait/e/s que moi certains jours. Fusion pour fusion des communes car celle-ci est communément appelée "la fusion" dans les conversations tant l'événement unique que nous vivons n'a pas besoin d'être mieux défini. Unique?

Unique pour nous, gens du XX et XXIèmes siècles, pas pour nos ancêtres. Enfin, je crois bien. A vérifier.

La fusion des communes est donc un événement que nous ne revivrons pas de sitôt. Comment l'habiller? Et comment le faire d'une façon à nulle autre pareille pour, peut-être, répondre à des questions que vous vous posez, attiser une curiosité autre que celle des simples faits d'actualité, motiver l'intérêt de chacun? Plusieurs idées ont germé ou même carrément illuminé l'immoglobe. Ils sont en voie de matérialisation. Si toutes aboutiront, nul ne le sait encore - ni comment, les dés sont désormais pourtant jetés.

Lire la suite...

- page 1 de 2