L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de paul-andré roux a donné 7 résultats.

Mardi, 18 septembre 2012

RMGZ - Chapitre I

A Zinal, c'est vite vu, l'assemblée a été beaucoup plus courte pour laisser place ensuite au banquet, puis au spectacle.

Mais si, comme tout banquet, les retrouvailles débutent par un apéro, cela fut avant tout l'occasion pour les conseils d'administration de deux remontées mécaniques de Grimentz et de Zinal de se retrouver dans le but de signer l'acte de fondation de la nouvelle société:

La Société des Remontées Mécaniques de Grimentz-Zinal S.A.

Quick annonce du Nouvelliste hier au réveil.

Lire la suite...

Mercredi, 25 avril 2012

PDG - les Anniviards dans la course!

La patrouille des glaciers - la PDG - c'est vraiment un truc de taré.

Seule la démesure d'une seconde guerre mondiale pouvait engendrer la création d'une course de montagne de cette envergure.

  • La "petite" patrouille: Arolla - Verbier, 26 km pour 53 km effort. Beurk.
  • La grande pas trouille: Zermatt - Verbier, 53 km pour 110 km effort. N'en jetez plus!

Vivez le tracé de la patrouille, ne serait-ce que pour soutenir moralement "les nôtres".

Les conditions de préparation de la course ont été difficiles, ces derniers jours, les médias régionaux en ont souvent fait état. Il faut dire que l'hiver tarde à nous fausser compagnie, comme nous le verrons dans notre prochain billet. Or, en bons montagnards que nous sommes évidemment tous sur ces pages, nous savons à quel points les mauvaises conditions climatiques peuvent vite se révéler insupportables, voir dramatiques en altitude. Mais les prévisions s'avèrent très bonnes pour cette édition 2012. Ouf.

Lire la suite...

Jeudi, 23 février 2012

Initiative sur les R2 - ça va l'chalet?

*

C'est idiot. Si quelques chalets par année étaient autorisés, on éviterait d'accentuer les problèmes de concentration et de bulle immobilière dans les villes comme de devoir payer des impôts supplémentaires pour subvenir aux populations de montagne défavorisées, analysait Michael le zurichois** autour d'une fondue bien valaisanne. [traduit de l'allemand, bien sûr ;-) ]


Lire la suite...

Samedi, 17 juillet 2010

RMG - Assemblée générale 2010, chaud jusqu'en haut!

Une année il neige, la suivante, la canicule nous poursuit jusqu'en altitude. Et pourtant, cette saison d'hiver écoulée peine à se différencier de la précédente. Les années se suivent...

En effet, malgré des conditions d'enneigement très diversifiées par rapport à la précédente, les chiffres de la dernière saison d'hiver tiennent vachement bien la route. Ce qui se pressentait en avril déjà. 1 tout petit % nous différencie du résultat précédent. Les retombées des précipitations exceptionnelles de l'hiver 2008-2009? Un rapport qualité/prix reconnu même [ou surtout] en période de crise? Pourtant météo et neige n'ont pas été si solidaires, cette fois-ci.

Ou était-ce les marmottes qui devinrent, au beau milieu de février, le clou de la saison, l'attraction zoologique la plus surprenante jamais?

Lire la suite...

Dimanche, 1 février 2009

Les parlementaires en touristes

Les parlementaires Valaisans se sont retrouvés hier pour casser la couche de brume. Ils sont montés nous faire une petite visite.

Au programme: rassemblement, course de ski, apéro, repas. Et pour les non-skieurs, visite du village avec l'Oncle Jean. Le tout s'est de toute évidence terminé à la cave de la bourgeoisie.

Cina, Clivaz, Bumann, Ferrez, Bagnoud, Roux, De Preux, Loretan, Schmidhalter, Monnet, Fournier, etc. que de grands noms de la politique cantonale! :ok:

En illustration: Paul-André Roux, président du parlement et "comitteur" aux remontées mécaniques de Grimentz - sauf erreur les 2 meilleurs temps de la course Cordonnier Sandrine et Schmidhalter Claude-Alain - Jean-Michel Cina, gouvernement valaisan.

Mardi, 14 octobre 2008

Anniviers et ses élections - déjà de l'histoire!

Voilà. Maintenant qu'elles sont faites et que, sans radicale surprise, vice et président sont connus, nous pouvons revenir à notre aise sur quelques uns des événements marquants et historiques que nous venons de traverser. Car ils feront date, à n'en pas douter! On attend juste le recul suffisant pour les voir inscrits dans l'éternité. Imaginez-vous-en la relecture, dans 300 ans... Mais bon, on y est pas encore.

C'était dimanche.

Avant l'heure, c'était pas la grosse foule, mais fébrile au sein des stamms. Dès 15 heures, des chiffres de listes s'échappaient déjà du dépouillement et les pronostics s'ergotaient ferme selon les avis, prudents ou enthousiastes. Vers 16h30, beaucoup de présents à battre la semelle dans la cour du centre scolaire de Vissoie en feignant le plus grand détachement [on se serait cru en pleine récréation :-) ], mais lorsqu'un mouvement de masse se mit en branle en direction du réfectoire, il n'a pas fallu plus de 2 minutes à la foule pour s'agglutiner autour du chef de village de notre capitale politique. La déclaration qui a immédiatement suivi, vous la connaissez, de même que les chiffres que nous vous avons déjà livrés.

Mais que retiendra l'histoire de ce grand jour-là?

Lire la suite...

Mercredi, 3 septembre 2008

Loi sur le tourisme - les verts contre-attaquent

Les verts réagissent face à la nouvelle mouture de la loi sur le tourisme. Ils mettent en garde les valaisans qui possèdent des résidences secondaires, qu'il ne loueront à fortiori jamais, projettent même une vente contrainte de certains propriétaires. Ceci nous mènerait jusqu'à la désertion, ou "désertification", de nos stations.

Ils voient encore dans cette loi une incitation à la construction "si la taxe touristique est basée sur des m2", c'est pourquoi une pondération d'un impôt cantonal en fonction des liens de chacun avec le tourisme leur paraîtrait plus adéquat.

Paul-André Roux, président du Grand Conseil valaisan et par ailleurs bien connu des la SA des remontées mécaniques de Grimentz, souhaite quant à lui que cette loi soit soumise à un référendum obligatoire (votation du peuple sans récolte de signatures préalable) "si la loi reste en l'état".

Sur ce dernier point, Simon Epiney faisait remarquer hier soir à Zinal [ici, ça cabale sec] que ce ne serait pas une mauvaise chose de mettre le peuple en face au vote pour savoir ce qu'il a vraiment dans les tripes [il a pas dit ça comme ça, bien sûr]. Il notait également, face à l'option d'une 3ème lecture potentielle, que cette dernière paraissait peu probable car Cina veut faire passer cette loi, maintenant [tiens, tiens, y aurait-il aussi des échéances électorales par là?].

L'article du Nouvelliste de hier.