L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de loi 5 régions touristiques a donné 18 résultats.

Jeudi, 9 février 2012

Initiative sur les R2 - le propriétaire dans tout ça?

Battons le fer tant qu'il est chaud. Après cela on passe à autre chose, promis!

Yore se pose des questions. Soit elle est propriétaire d'un terrain, par achat ou par héritage. Ou elle veut en faire l'acquisition car l'opportunité se présente enfin pour elle d'investir. Son compagnon, lui, est déjà propriétaire d'un logement où le couple passe régulièrement ses week-ends et ses vacances [la plage, c'est nul]. Il souhaite le vendre.

Comment pourront-ils réaliser - ou pas - leur rêve de chalet à la montagne si l'initiative passe?

Lire la suite...

Dimanche, 29 janvier 2012

Initiative sur les R2 - réflexion première

Rien que l’énoncé de l’initiative Weber a de quoi faire froid dans le dos des cantons montagnards: limiter la construction de résidences secondaires [r2] à 20%. Forcément. Mon village-station en est à 80%. C’est une réalité qui rend très surréaliste l'éventualité positive du scrutin. Mais une réalité dont chacun, indigène ou étranger, profite à sa façon.

Que se passe-t-il pour nous si cette initiative est validée au soir du 11 mars prochain? En guise « d’appel à la modération », ne s’agit-il pas ici d’une interdiction formelle de décider de son propre sort? Permettez que l’immoblog pose et expose, en plusieurs billets, les questions et perspectives.

Participez à la réflexion en postant vos commentaires!

Lire la suite...

Lundi, 2 novembre 2009

LT - Démystification... ou non? part III

3 slides pour un argument, aujourd'hui, qui concerne plutôt les Valaisans citadins. On se la joue ainsi un peu moins casse-tête pour un début de semaine.

Quoique... un petit tour par Canal9 nous offre une surprise des plus agréable et studieuse grâce à sa série "Journal de Campagne" ou "La nouvelle loi pour les nuls". Ça, c'est pour le vient-ensuite dans ce billet.


Ce chiffre avait été agité sous nos nez lors de l'exploitation des données de l'étude de la HES-SO avant son analyse et sa publication. Entre-temps, la Ville de Sierre s'est résolument placée sur les rangs des partisans de la nouvelle loi. On reprend les mêmes et on recommence avec:

Lire la suite...

Dimanche, 7 septembre 2008

Coups de gueule

Est-ce que l’immoblog travestit la situation s’il l’analyse - ceci sur la base de 2 articles de presse en prévision de la prochaine lecture au parlement - comme suit?

Nouvelliste, jeudi 4 setpembre, Ensemble pour vendre la plaine, Jean-Yves Gabbud.

«Nous voulons montrer qu’il existe une offre touristique de plaine forte. Nous ne sommes pas seulement une alternative pour les jours de mauvais temps». Il ne s’agit pas de parler d’une destination et d’en créer une nouvelle, mais d’un produit intégré dans l’offre valaisanne pour une clientèle bien ciblée que sont les excursionnistes ou les touristes qui descendent des stations.

Les moyens à mettre en place? Créer une brochure du tourisme de plaine, gérer le calendrier des manifestations, notamment pour la saison théâtrale car on s’attend même à une vraie attente sur ce terrain: «Quand les touristes qui se trouvent en station descendent en plaine, ils ont envie de faire du shopping, de visiter la Fondation Gianadda, d’aller se baigner, de visiter un château ou de voir un spectacle. Le rêve serait de pouvoir leur montrer tout ce qu’ils peuvent faire dans une seule brochure». Ensuite approcher les les autres localités, plus petites, de la plaine. Et il y en a, dans notre vallée du Rhône bien de celles qui méritent effectivement le détour, même pour un valaisan!

Voilà pour les points forts que vous retrouverez presque mot pour mot dans l’article. Si l’adéquation du tourisme de plaine n’est pas en adéquation avec celui de la montagne, le fait de revoir le tout est un projet censé et fantastique.

Le hic?

Lire la suite...

Mardi, 2 septembre 2008

Candidat radical - Georgy Vianin

Dans le cadre du Grand Conseil, je défends avec ferveur les intérêts du tourisme qui nous faire vivre. Nous devons faire en sorte de respecter la nature, d’être concurrentiels, de faire prendre conscience aux touristes que la Suisse est devenue l’un des pays les meilleurs marchés par rapport aux pays de l’Union européenne. Et il faut que l’hôtellerie et les prestations touristiques ne s’endorment pas sur leurs lauriers.

Mes préoccupations sont:

Lire la suite...

Lundi, 18 août 2008

Les 5 destinations touristiques face à la nouvelle loi sur le tourisme - suite des aventures

Une fois de plus le hasard [ou le Bon Dieu] s'arrange toujours pour les occases, n'écoutant jamais la radio à midi, il fallait justement régler un nouveau réveil. Comme par miracle, on parlait justement de nous. Nous valaisans dans le cadre de la nouvelle loi sur le tourisme qui va tout juste commencer à faire des vagues. Et nous anniviards puisqu'avec 4 autres régions acolytes, nous trouvons à y redire. En effet, Yves Terrani, correspondant pour la RSR, nous explique en quelques points les réticences des 5 destinations, dont le Val d'Anniviers, face aux nouvelles propositions de la commission pour la loi sur le tourisme, soit:
  • une projection du futur incorrecte due à des chiffres actuels erronnés
  • la difficulté créée par l'exigence de la constitution des régions
  • une opportunité manquée de lutter contre lits froids par une défiscalisation
  • la crainte face à la suppression des entités locales de sociétés de développement/office de tourisme


Le commentaire journalistique qui débute, vous le noterez attentivement, par un C'est toujours la polémique en Valais... qu'on vous laisse apprécier selon votre humeur. :?

Lundi, 11 août 2008

Le Valais veut supprimer la taxe de séjour!!!

La loi sur le tourisme, ça bouge donc enfin! Une bonne âme n'a pas hésité, cet après-midi déjà, à me faire parvenir le lien de l'état du Valais qui mène tout droit AUX documents :P . Dont voici une première analyse.

Du communiqué de presse, nous retirons les définitions et applications suivantes pour l'introduction de la taxe touristique sur l'hébergement [TTH, qu'on vous présente la petite dernière!] pour l'essentiel:

Reprenant la notion selon laquelle les régions touristiques, chargées du marketing touristique, et donc de la promotion, de l’accueil, de l’animation, de l’information, et de la création de produits, devront pouvoir compter sur un financement fiable et équitable, la commission [ndlr. La 2ème Commission parlementaire, présidée par Jean-Albert Ferrez (PDCB) à propos de la Loi sur le Tourisme valaisanne] s’est penchée sur tous les modèles de financement du tourisme évoqués à ce jour. Ce travail d’analyse sous les angles politique, juridique et pratique a permis à la commission, et ce à chaque fois à de très larges majorités, de rejeter aussi bien des modèles «centralisés» (budget de l’Etat, centime additionnel, taxe de promotion touristique cantonale, taxe sur les valeurs cadastrales,…) que les taxes de séjour et d’hébergement en vigueur actuellement.

C’est donc une solution alternative qui a été proposée: pour financer leurs activités, les régions percevront sur leur territoire, via les communes, une taxe touristique sur l’hébergement (TTH, nouvelle) ainsi que les taxes de promotions touristiques (TPT) là où elles existent, respectivement, un montant de substitution.

La taxe touristique d’hébergement est perçue auprès de l’ensemble des propriétaires de logement en raison de leur potentiel d’utilisation à des fins touristiques. Elle touche aussi bien les hôtels, apparthôtels et autres formes de logement avec service hôtelier, que les campings, logements de groupes et toutes les formes de résidences secondaires, louées ou occupées par leur propriétaire.

Lire la suite...

Mardi, 10 juin 2008

Résultat du sondage des destinations touristiques

Notre sondage dure et perdure. Il est temps d'y mettre fin. Une actualité surchargée a été l'une des causes pratiques de ce laisser-aller, mais le désir sournois de voir les choses prendre leur cours inscrites dans le temps. Hèhè.

Dernièrement dans un article de presse, il fut requestion de la loi sur le tourisme. Un article survolé pour ne pas oublier que son travail est toujours pendant. La 2ème commission s'acharne à la forger dans le plus grand secret, mais la discussion au Grand Conseil Valaisan n'aura lieu qu'en septembre. On croyait qu'elle aurait lieu en juin, mais un épisode a dû nous passer sous le nez incognito. Pas grave.



Pour rappel, la limitation à 9 régions est balayée. Mais bon, on est pas au bout de nos surprises.

Lire la suite...

Jeudi, 21 février 2008

Le bon choix des destinations touristiques - quel est le vôtre?

Sur le plan de l'actualité ces derniers mois, la loi sur le tourisme a bien occupé les esprits. Même sur ce blog, si on en juge les interventions aux positions tranchées qui ont donné suite à certains billets. D'ailleurs, le plumatif Jean-Yves Gabbud du Nouvelliste commentait aujourd'hui même ainsi la première lecture de la nouvelle loi touristique au gouvernement la semaine dernière:
Première décision: la limitation à neuf régions est balayée. Dans les travées et à la tribune, comme à chaque fois, des contents et des déçus.

Et première victime, le Conseiller Cina. On redébattra donc largement de la question sous peu.

En attendant et après avoir écouté les uns et les autres, avoir retenu certaines réflexions qui hantent les esprits anniviards et dont vous avez eu les échos sur ces pages, avoir probablement oublié des arguments, l'immoblog tend une oreille très très attentive à VOTRE opinion. Et vous propose un sondage!

Petit tour d'horizon des regroupements/destinations envisagés/-ables ou pas avec un argument ou l'autre:

Lire la suite...

Mardi, 12 février 2008

Loi sur le tourisme - bientôt l'heure de vérité

"Ce n'est pas la loi qui oblige ce regroupement des forces marketing, mais le marché mondiale du tourisme." Sur la fixation des critères qui définissent les régions touristiques.
"On ne peut agir comme avec les fusions de communes car ici c'est le marché mondial qui dicte la cadence." Sur la création des 9 régions. Ainsi les arguments Volpi et Cina en réponse aux 5 destinations qui émettent leurs réserves.

Ce dernier, par contre, et "à condition que les partis assument aussi leur choix devant le peuple en cas de référendum" n'est pas opposé à une majorité politique claire du parlement pour un système de financement plus ambitieux.

Bref. Faites-vous ici votre opinion sur la question et suivez avec intérêt les opérations de ce jeudi à venir dans les médias valaisans. De même que le compte-rendu sur l'immoblog.

Lundi, 4 février 2008

Loi sur le tourisme - Front commun pour alerter le Grand Conseil

Chers immoblogueurs,

La loi sur le tourisme occupe aujourd'hui - encore! - le devant de la scène. Et pourtant, tout n'est de loin pas dit. C'est ainsi que les acteurs de 5 régions se sont rencontrés - dont Anniviers - unis dans leur volonté commune de s'exprimer avec circonspection sur une "loi compromis" qui n'est tout bonnement pas réaliste sur le terrain. En voulons-nous vraiment? 'Un instrument plus qu'une étatisation et des partenaires motivés plus que pénalisés' constituent la clé du bon fonctionnement de cette loi.

Ovronnaz a allumé la mèche, mais le feu couvait dans la région de Sierre-Anniviers (en attendant la loi...). Il n'en fallait pas plus pour que Veysonnaz, Nendaz et Verbier, tout heureux de trouver des compagnons de bonne fortune sortent du bois à leur tour.

Vincent Pellegrini du Nouvelliste a creusé jusqu'au fond pour bien comprendre nos positions. Il titre: Cinq destinations touristiques importantes du Valais exigent de notables améliorations du projet qui sera soumis la semaine prochaine au Parlement.

Lire la suite...

Samedi, 19 janvier 2008

Les commerçants de Grimentz et la loi sur le tourisme

Convoquée sur le tard, l'assemblée a pourtant fait salle comble avec une petite quarantaine de personnes, ce qui représente tout de même près de 10% de la seule population grimentzarde!

La loi sur le tourisme fait couler beaucoup d'encre - en Valais et sur ces pages - depuis cet automne. Si cette loi était censée révolutionner nos structures valaisannes et faire avancer le schmilblick de manière concrète et aérée dès sa première mouture il y a une année, elle en déçoit plus d'un aujourd'hui. 2 aspects en sont tout particulièrement décriés et donnent diablement l'impression d'être revenus sur nos pas, pis!, de tourner en rond. Il s'agit du financement et des régions.

La discussion fut très animée et super constructive. La rive droite gauche du Val d'Anniviers s'affirme sur la question des régions. Qu'en est-il du reste des anniviards? La question VOUS est posée!

Lire la suite...

Dimanche, 6 janvier 2008

5ème AG de la Société de Développement de Grimentz - St-Jean

C'était hier samedi à 17h30 à la salle de gymnastique.

Le docteur Stéphane Zufferey, aussi président de la SD, a mal à la nouvelle loi sur le tourisme. Comme pour ce qui touche au contingentement des autorisations de vente aux étrangers, cette dernière manque pour l'heure singulièrement de clareté. Autant vous dire qu'on a un peu l'impression de naviguer à vue, dans le domaine de l'immobilier et de l'accueil [j'assume entièrement cette appréciation immobloguienne]. Bref. Anniviers comme région touristique à part entière trouve ici un très large consensus. Elle constituerait une évidence géographique, politique et économico-touristique. La SD, bien que formelle sur le bien-fondé d'un budget conséquent dévolu à Promotion Valais, soulève des questions relatives aux taxes - rappelez-vous, les 5 taxes touristiques actuelles auxquelles on ajoute encore 2 dans le cadre de la nouvelle loi et dont nous avons largement débattu sur ce site déjà - sur lesquelles les PMR [petites et moyennes régions du Valais, copyright Immoblog 2008 :-)] ont bien débattu courant de cette semaine et qui ne manqueront pas de soulever de grandes difficultés de répartitions des fonds dont il sera certainement question ces prochains temps par voie de presse.

Mis à part ça, Stéphane a terminé son discours en mettant l'accent sur le voeu de la SD et son office d'améliorer encore son info partenaires.



L'absence du responsable de l'OT a été très remarquée, ce soir-là. C'est ainsi Valérie [on vous représente pas l'équipe une 2ème fois...] qui s'est attelée à nous faire un bilan de l'année écoulée. Le hit parade des animations, de même que certaines des manifestations-phares feront l'objet de billets ultérieurs.

Aujourd'hui, ce sont quelques chiffres que nous relevons ensemble.

Lire la suite...

Mercredi, 5 décembre 2007

Des taxes touristiques

Le nerf de la guerre, on y échappe pas. Le troisième volet de notre pèlerin Vincent Fragnière du Nouvelliste remet la question sur le tapis avec un professionnel notoire de l'immobilier valaisan Jean-Marie Fournier. La piste de l'Ours, par exemple, c'est sur son fief si elle n'est pas sortie tout droit de ses tiroirs.

Les finances n'étant vachement pas du domaine de l'immoblog tant d'autres choses passionnantes sur terre sont là pour nous distraire, on retiendra de la conversation que le promoteur n'est pas d'accord sur le principe des 7 taxes différentes établies dans le cadre de la nouvelle loi sur le tourisme. Il en propose 2 qui simplifieraient les choses et mettraient tout le monde d'accord. Le couac, c'est que tout le monde n'est pas d'accord. Entre autre notre ami [expression littéraire d'introduction du personnage seulement] Cina qu'on ne présente justement plus sur le sujet. Et le gouvernement car ce dernier craint un référendum du peuple pas d'accord et le renvoi aux calandes grecques de toute évolution concrète et pragmatique pour faire avancer le schmilblick [prononcer: chmilblicrrrrrr dans sa version helvétique].

Boh... pas si mal comme traduction pour du petit chinois, non :-)

Pourtant, le sujet ne s'arrête pas à cela même si nous aurions souhaité lire plus en détail l'opinion de Jean-Marie Fournier sur la question des régions. Alors, dépêchez-vous de lire l'article.

Mardi, 4 décembre 2007

La révolution de la loi sur le tourisme et ses 9 régions programmées

Ayant remis au lendemain l'article de la loi sur le tourisme en Valais pour cause de procrastination forcée, nous en retrouvons comme par hasard un nouveau dans notre journal d'aujourd'hui. Damned, il s'agit d'une série!! Morale de l'histoire: ne jamais procrastiner car Sisyphe aura tôt fait de vous rattraper. Euh... on s'éloigne du sujet, je crois. En effet, mercredi le 12 décembre prochain, le Grand Conseil valaisan mettra l'ouvrage sur le métier. Prévoyez donc un peu de temps pour la lecture de ces prochains jours...

Nous en sommes ici donc au premier volet avec, en évidence, un petit rappel de situation et l'interview d'Yvan Aymon, ancien de Valais Tourisme et actuellement directeur de l'association "Marque Valais". Il connaît donc son sujet. Il explique pourquoi le projet de loi prévoit les meilleures structures possibles pour le tourisme valaisan. A deux exceptions près...

Le journaliste Vincent Fragnière a donc continué son périple aujourd'hui pour rencontrer l'hôtelier Claude Buchs à St-Luc. Deuxième volet qui permet de développer plus clairement le sujet des 9 régions touristiques, d'analyser les modes de financement grâce à différentes interventions de personnes et enfin de comprendre l'organisation du fonctionnement des entités actuelles mais surtout futures du Valais touristique.

Bref instant de narcissisme pour terminer, vite oublié pour qui n'est pas grimentzard, au moins de coeur. Claude Buchs, dans son interview, soulève le "dynamisme local de Grimentz" et ajoute:
Ça fait partie de sa force [à Grimentz donc] et ce n'est pas une loi qui va faire disparaître cet atout...

- page 1 de 2