La comparaison s'arrête-t-elle là?

De toute évidence, nos chemins ont pris des contours bien différents. Sinueux, parfois, comme ceux de notre vallée.

Du haut de ses 24 ans, la grâce d'Isaline est touchante, troublante même. Au-delà des apparences se cache une âme. Derrière la façade, le miroir. Elle prend son temps, elle s'écoute, elle polit son image pour la renvoyer à son âme, la révéler. Elle a compris que l'une est l'autre se reflètent car, inversement aussi, tout se qui se vit à l'intérieur se voit à l'extérieur. Lorsque les deux ne font qu'un, tout devient harmonie.

Courir, s'oublier à en perdre la tête, voir même fuir, qui d'entre nous peut prétendre à tant de sagesse?

Votre voie ou la mienne seront sans conteste bien différentes, mais, chacun à notre façon, suivons le modèle d'Isaline.