Après le convoi, le tirage du câble.

Jeudi dernier le 19 septembre et sous un soleil impitoyable, nous avons vécu un grand moment d'histoire.

Les grimentzards l'ont appris au détour de l'assemblée des partenaires, la veille au soir. Cette assemblée nous réunissait de manière plutôt extraordinaire, d'abord motivée par la thématique du Grand Raid qui fait l'objet de toutes les attentions tant elle nécessite de moyens pour sa mise sur pied. Mais ceci n'est pas le sujet du jour.

En la personne de Vincent Epiney, natif de Grimentz [le fils à Lucien], nous tenons là un ingénieur de choix, puisque c'est lui qui est en charge du projet de liaison de téléphérique Grimentz - Zinal [S.A. ... attention! :-) ] sous l'égide de Garaventa. Garaventa étant l'entreprise de transport qui nous fournit notre télé, pour les non-initiés.

Une revue des travaux ainsi qu'une planification de la suite jusqu'à sa mise en fonction, en décembre, nous a ainsi été présentée. Le sujet était si passionnant que nous étions tous pendus aux explications de Vincent, des cabines plein les yeux et pas un hélico pour troubler un silence religieux. [Ok, j'exagère]

Je suis pourtant déçue d'en avoir si peu retenu!!! Dans une autre vie, je serai ingénieure, promis. Bref, tentons tout de même quelques rappels.

3 pylônes, longueur oblique de 3'536, 96 mètres dont le milieu se situe entre les 2 pylônes visibles de Grimentz [1 et 2], 1'097,51 mètres de dénivelé. Vous vous rendez compte que la partie visible depuis Grimentz équivaut à la moitié du parcours et que la longueur entre la gare aval et le 1er pylône en constitue l'essentiel?!????! Perso, j'hallucine quand j'y songe.

2 cabines de 125 places à raison de 10 m/s soit 36 km/h. Une course toutes les 10 minutes environ, durée du trajet 7 minutes 30 soit 6 courses de l'heure.

Le diamètres des câbles porteurs est de 68 mm pour un poids de 110 tonnes la pièce. Il y en a 4. Le diamètre du câble tracteur amont [comprenne qui pourra] et de 45 mm. Et une petite dernière pour les aficionados: la puissance du moteur nominale: 1050 kW [kawa = café] et 1400 CV [de la marque de voiture?].

L'essentiel des travaux de génie civil sont achevés. Ceci malgré les difficultés dantesques de la météo de ce printemps, ce qui a représenté quelques 45'000 heures de travail et 27'000 m2 de coffrage, soit un 1/2 barrage de Moiry! Mais encore 460'000 kg d'acier d'armature, 4'500 m3 de béton, soit 500 camions.

Ouf, j'ai la tête qui tourne...

Un fromage d'enroulage de câble en béton aux gares à un diamètre de 4m50. Je ne sais pas si on voit encore celui de Grimentz côté nord, devant l'Alpina. Les pylônes font 54, 52 et 35 mètres. Il a fallu 100 rotations de Kamov + de Lama pour les construire. J'en connais qui, au contraire de moi, apprécieront cette info à sa juste valeur... Tout l'été nous avons pu observer le bras articulé fixé au pylône lors de sa construction pour son montage.

A partir de maintenant, la suite des travaux va se dérouler en temps réel. Il ne reste plus de possibilité de jeu de délais et de combinaisons entre les divers travaux, essentiellement électromécaniques, pour achever cette titanesque opération. Un jour de mauvais ou une opération de retardée pour une raison ou une autre et c'est toute la chaîne qui en pâtira. Il reste 6'800 heures de travail planifiées sur les 16'000 [à 10 heures par jour] avec un effectif moyen de 12 personnes sur le chantier.

Or, le timing est serré jusqu'en décembre et les aléas des autorisations administratives finales, moyennant la première condition de construction remplie, un insondable labyrinthe étatique.

Concrètement, la dernière ligne droite est attaquée avec le montage de la motrice, les raccordements électriques, les tirages des câbles [en cours de façon spectaculaire], le transport et le montage des cabines, la mise en service.

Durant la seconde partie de l'automne, de nombreux tests seront effectués pour la mise en service. Une exigence d'un nombre d'heures de "vol" est exigé à vide, avec des plots. A commencer par le test des freins.

...

Mais peut-être pourrions-nous nous servir de cobayes encombrants. Comme les autorités communales, ricaneraient certains. Bah... de toute façon on ne ferait pas le poids, non? :mrgreen:

Le tirage du câble à proprement parlé s'effectuera en 6 volets. Là, je n'ai pas tout compris: pourquoi 6, câbles tracteurs, câbles porteurs, câbles.... Enfin... tout s'éclaircira sans doute durant ses prochaines semaines.

Toujours est-il que nous avons assisté jeudi dernier à la pose du premier d'entre eux.

Sur le coup du début de l'après-midi, nous tendions tous l'oreille, l'hélicoptère s'est envolé de la gare amont entraînant à sa suite un premier filin, rouge, de 22 mm. A pales d'escargot, il a bien dû mettre deux bonne heures et faire une pose au pylône 1 pour ravitaillement pour rallier la gare aval. [C'est-à-dire faire une dépose du câble et descendre faire le plain au chalet Bleu]

Le village entier s'est arrêté de vivre pour lever le nez au ciel. Dans la rue, tout le monde était figé, le regard tendu, un appendice photographique collé aux doigts.

Ce premier filin pour en tracter un intermédiaire avant la mise en place des rouleaux du convoi, tirés d'aval en amont, cette fois-ci. Cette opération n'avait aujourd'hui de toute évidence pas encore débuté.

Sans aller plus loin car le sujet est complexe et loin de ma portée, retenons qu'il reste 5 voyages du type de celui que nous avons vécu jeudi. 5 moments d'histoire encore. Nous n'hésiterons pas à vous communiquer les dates en commentaires lorsque nous saurons quand. Sachant que... le temps devra impérativement être au rendez-vous sous peine de retard supplémentaire car l'hélico ne pourrait alors décoller.

Ouais, autant dire qu'on est sur la corde raide, a conclu un des partenaires à la fin de l'exposé du brillant exposé de Vincent.

Pour lui, d'ailleurs, l'expérience vécue dans le cadre de ce chantier est incroyable. Avoir la chance de le gérer comme ingénieur d'entreprise sur ses propres terres est une chose. La seconde étant qu'aucune nouvelle création de transport à câble n'a été réalisée en 25 ans, ce furent plutôt des remplacements d'anciennes installations, avec une perspective quasi nulle de nouvelle création à l'avenir.

Apprécier l'instant présent.

Pour iDevices:

Tirage du câble - part I


* allusion à la fibre optique dont les opérations d'installation ont débuté cet été, mais qui prendront encore minimum 2 ans avant que tout le village ne soit si justement connected.

PS. d'autres photos et détails de ces derniers mois suivront sans doute, ou de la suite déjà en boîte [photos].