Les constructeurs et ingénieurs du conseil d'administration nous ont ensuite brossé un incroyable tableau de la construction en cours du téléphérique reliant le village de Grimentz et le champ de piste de Sorebois. Il a fallu se battre, ce printemps, contre les éléments météo et les surprises géologiques, c'était poignant, et les illustrations rendaient bien compte de la difficulté.

L'immoblog, même s'il n'est plus très actif faute de temps, continue néanmoins à se balader et crapahuter, appareil sur l'épaule et vous soumettra quelques clichés. En attendant, retrouvez le billet Le Convoi pour un épisode hors du commun.

Le départ de plusieurs administrateurs, une réduction du nombre de sièges au conseil et voilà que nous nommions deux nouveaux membres - Dominique [Do] Salamin et Pascal Rouvinet. La présidence passe désormais dans les mains [ou sur les épaules] de Simon Crettaz qui enjoint l'ancien président Nicolas Salamin d'avoir, en regardant tout là-haut les pylônes, une pensée pour les gens qui triment à réunir l'argent des contrats qu'il a signé.

Le nouveau conseil a été élu par applaudissements.

Si chaque actionnaire prend 2 actions supplémentaires, l'objectif de financement serait tout à fait atteint!

Le pylône 2 que nous voyons si bien depuis le village - et dont la base, pour y être montée, est juste énoooooooooorme de largeur et de solidité - est situé à 800 mètres de distance de la gare aval et 200 de profondeur [? enfin... on s'est compris].

Si l'un des 2 derniers convois de câble devait rencontrer des problèmes de transport, il reste une solution de secours: à compter qu'un être humain peut transporter au maximum 25 kg selon les normes de la SUVA, 4000 personnes suffiraient pour transbahuter le tout sur les derniers kilomètres.

Convaincus? Sûr qu'il n'y aura plus personne sur les abords de la route au Pontis, cette semaine! ;-)

2 semaine de tirage seront en outre nécessaire pour chacun des câbles porteur. Ceci aux environs de la fin août, à vérifier.


PS. Petit exercice de calcul: 95 collaborateurs pour une population anniviarde de... mettons... 2600 habitants. En extrapolant cette situation à la vôtre, combien cela représenterait-il de places de travail pour votre région?

PSS. N'oubliez pas de répondre à la question "Combien font deux et deux" par "4" pour poster votre commentaire. Sinon, il ne me parviendra pas, c'est une question de sécurité. Merci.

Le prochain billet aura une saveur de terroir.