Le véritable feu, en effet, reste celui du 1er août [notre fête nationale], mais les moeurs allemandes ont fini par se mêler aux nôtres et donner le la. D'ailleurs et sur le coup des minuits, ce sont eux qui s'en sont donnés à coeur joie. Enfin, je crois car je ne l'ai plus entendu et donc en tout cas pas vu.

La nuit précédente, par contre, les chevreuils ont déboulé à grand fracas sur les terrasses. Leur pas, en martelant les dalles de la terrasse, avaient de quoi faire sursauter, juste derrière la fenêtre entrouverte. M'est d'avis qu'avec le boucan des fêtes, nous devrons encore attendre quelques jours avant de les revoir sortir du bois.

Il faut dire que la station est pleine.

Pleine d'un monde qui s'en donne à coeur joie et nous aussi.

Nous aussi car l'ambiance des fêtes est agréable. La plupart des clients, de bien fidèles, revient. Des retrouvailles parfois émouvantes. Toute cette foule prend ses quartiers pour quasi 2 semaines afin de skier comme pour se reposer. Elle est par conséquent moins stressée que la masse qui déboule, fébrile, pour LA semaine de ski plus tard en saison. Elle vit assez décontractée [enfin....... je sais pas si dans les commerces de première nécessité c'est toujours aussi zen]. Elle s'accommode en outre assez volontiers des diverses conditions climatiques, d'autant plus que les températures sont douces à cette période.

Bref, ça bouge bien, mais c'est vraiment sympa!

Par contre, pas évident, la vie de station lorsque tout est fermé en plaine ou que les services sont saturés. On ne vous parle pas d'internet qui subit... quelques petites difficultés d'accès depuis Noël... D'ailleurs, c'est du suicide de vous balancer 3 illustrations, ça met des plombes à charger. Mais encore les refill dans les étalages ou les services [sauf s'ils sont gérés par des Anniviards] tertiaires, les hotlines, par exemple, lorsque même les sites internet sont en rade, etc. qui nous permettraient d'assurer nos propres services d'accueil lorsque la ville se déplace à la montagne. Mais bon. Y a justement plus personne en ville pour répondre à la montagne.

Le must de Nouvel An, ça reste le ski du matin. Réveil aux aurores et profiter d'un damage dont peu de monde aura vu la couleur avant le crépuscule. On était plusieurs à s'être fait la réflexion la veille ou les jours précédents, mais je n'ai rencontré aucun de mes interlocuteurs ce matin-là. Ils auront bien eu leurs propres raisons. Ou alors nos champs de pistes sont-ils si vastes qu'on peut effectivement y passer la journée sans se croiser? :mrgreen:

Petite précision utile: la photo ci-contre ne date justement pas de ce matin-là.

A la fin de cette année... pardon de l'année 2012, Paulon nous a répertorié 255 cm de neige depuis le début de l'hiver, 2012-2013, alors que nous avions 222 cm l'année précédente à ce jour.

C'était quelques nouvelles d'Anniviers et de nulle part ailleurs.

Bonne année!