Les étés se suivent et se ressemblent. Pour ce qui est du temps, c'est NORMAL. Pourquoi nous évertuer à croire que chaque été est pire que le précédent alors que nous traversons de facto les mois le plus humides de l'année? Chiffres à l'appui.

Quant aux nouvelles sans cesse alarmistes à propos du tourisme en Suisse, elles tombent par voix de médias comme flocons en décembre dernier. Ou pluie en été... :mrgreen:

Dépassons donc ce stade de réflexion et attachons-nous aux éléments qui nous permettent de mieux comprendre et d'avancer. A ce titre, permettez-moi de vous soumettre:

Une interview - celle de Dominique de Buman, conseiller national fribourgeois évoquant en les étayant certaines difficultés bien concrètes de l'hôtellerie comme de la parahôtellerie suisses
RTS, L'invité du journal, 24 juillet dernier [aussi en annexe de billet]

Un reportage - celui d'Anniviers et de sa nouvelle offre Anniviers Liberté qui rencontre au quotidien et chez nous en tant qu'hébergeurs un succès enthousiaste. Forcément, puisque c'est gratuit...
Canal9, ce soir-même [vidéo en tête de billet]

Une réflexion, celle d'une jeune politicienne et fille d'hôtelier:
Nouvelliste, aujourd'hui même

Et puis de toute façon, comment peut-on seulement s'ennuyer dans nos contrées?

Même en Suisse allemande on parle de nous. Pour évoquer le tourisme dans les différents cantons alpins, notre vallée est mise à l'honneur en amenant une solution nouvelle et en place pour réapprendre à sourire [BAZ, 17 juillet dernier]:

Alors, c'est vite vu, cessons de pleurer puisqu'il pleut déjà assez... mmmmh?

Mis à part ça, la lecture de la presse du jour fut plus que passionnante et trouve écho dans notre patrimoine culturel comme dans notre histoire. Du coup, on prolonge la pause-café.

Une double page tout d'abord pour évoquer les hérensarde en Chartreuse où les combats de reines se disent les batailles. Les 2 jolies pages sont en annexe de billet.

En France voisine toujours, l'histoire du développement de Châtel qui nous renvoie à notre propre histoire, celle de l'aire touristique, des constructions des remontées mécaniques qui n'auraient dans la majorité des cas jamais pu se réaliser sans l'aide d'investisseurs extérieurs [Zinal et le Club Med - bouquin, Chandolin - p.10 des 4 Saisons de janvier sur www.4saisonsanniviers.ch, etc.]. L'histoire de Châtel est aussi en annexe, la lecture vous en est chaudement recommandée.

Je sais... c'est copieux. Voilà qui me donnera le temps de faire le point et de trier les photos du week-end dernier. (k)