Nous sommes nous toute une équipe qui, après une folle aventure, retombe dans la réalité. Les 3 soirs de représentations furent pleins, l'accueil et la critique chaleureux. NB. Aucune supplémentaire n'est prévue, mais un film sortira.

Le temps nous a manqué pour tout partager et les souvenirs affluent. Permettez-nous une dernière galerie, assez exhaustive et qui intéressera surtout les acteurs de l'affaire comme de l'histoire. Les autres scanneront en vitesse et nous pardonneront ce plaisir à partager de bonne grâce.

Avant de passer à la suite et revenir, espérons-le, à une vie un peu plus normale et régulière. Quoique... mais ceci est une autre histoire.

La pièce astrocomique du Cosmos est dans le pré s'inscrivait d'ailleurs dans le cadre du festival astronomique de St-Luc qui a pris fin pour la partie festive hier soir. Sur 2 week-ends bien qu'il ait véritablement battu son plein celui-ci, des expos, conférences et diverses manifestation ont investi le village. Les conférences ne sont d'ailleurs pas terminées et les panneaux explicatifs qui jalonnent le village le demeureront tout l'été. Quant au programme de l'observatoire, on vous relaye à l'OT.

Une activité pour le moins unique a pris place dans le décors alpestre et montagneux du village. Le long du sentier planètaire se trouve la comète de Halley qui a frôlé notre atmosphère au milieu des années quatre-vingts. A l'image des Anniviards en leur temps, celle-ci remue puisqu'elle évolue dans l'espace. La comète joue un rôle fondamental dans l'histoire astrale de St-Luc et a donné lieu à un événement rare. Mais on ne vous en dit pas plus, lisez l'article assez loufoque et très imagé du Nouvelliste en annexe.

Pour iDevices:

Le cosmos est dans le pré, der