Un pays que la plupart d'entre eux n'auront plus jamais revu. Pas plus que le radieux soleil qui s'est quand même levé sur nos monts ce matin, ne pouvait-on s'empêcher de songer...

Leur vie s'est arrêtée dans un stupide tunnel que nous ne traverserons plus jamais de la même manière.

L'horreur a débuté au réveil, lequel s'est enclenché directement sur l'annonce:

- Un bus d'enfants s'est écrasé dans un tunnel
- M.... ! [phase transitoire du demi-sommeil déjà esquivée]
- A Sierre
- ...?!!!?
- 28 personnes dont 22 enfants de nationalité belge et néerlandaise y ont laissé leur vile
- NON!

A ces mots, pour les anniviards, le coup fatal était déjà porté car Intersoc, Jeka ou les Mutualités, ce sont des générations d'enfants que nous accueillons année après année, que nous retrouvons plus tard adultes, emmenant leurs propres enfants pour leur raconter leurs souvenirs au milieu des montagnes avant de les y envoyer à leur tour.

Il y en avait aujourd'hui tout plein sur les pistes de Grimentz, de Zinal [photo du haut] comme de St-Luc et Chandolin, vifs et heureux, des enfants comme eux:


Résumé du drame du tunnel de Sierre, conférence de presse, analyses, commentaires et beaucoup d'émotions ce matin déjà.

Les nouvelles de l'instant dans les médias locaux et romands pour nos amis belges:

Canal9

Le Nouvelliste

RTS


Pourquoi des enfants?

Vous êtes beaucoup de belges à lire régulièrement ces pages. Ce billet vous est tout particulièrement adressé, de même que les pensées de tous les anniviards et, au-delà, de la Suisse entière. Vous voudrez bien les transmettre aux familles endeuillées pour nous?