Depuis 2 jours, le ciel nous envoyait les invendus de l'hiver précédent [y sait pas gérer ses stocks, çui-là!]. Cela compliqua un peu l'organisation et il fallut peler sec les toits des cabanons pour que ceux-ce ne s'écroulent pas sous le poids de la neige, fraiser aussi tout ce qui s'était accumulé dans les ruelles, ce qui, à priori, enlevait du charme au paysage bucolique d'un village enfoui sous la neige, mais s'avérait absolument nécessaire pour permettre aux personnes à mobilité réduite de se déplacer, parce que, pour elles, cette situation sans doute pas avoir autant de charme. [v. Il neige sans discontinuer]

Bref. Cahin-caha et dans la bonne humeur générale, tout se mit peu à peu en place. La toute grosse foule manqua néanmoins un peu à l'appel, les routes étaient annoncées comme chaotiques si ce n'est fermées [et pourtant pas celle de Grimentz comme l'ont laissé entendre les nouvelles à la télé...]. Or, le décor fut époustouflant, l'ambiance vraiment celle de l'approche de Noël et ceux qui vécurent cette édition en conserveront un souvenir magistral!

Foin de blabla, vous voulez les photos. 48 temps forts illustrés:

Pour iDevices:

Fééries 2011, 8èmes du nom sous la neige

Les Fééries lues dans la presse

A la tête des Fééries, c'est un comité très actif dirigé par Virginie. Voici son portrait croqué, l'interview décalée, par le JDS au début décembre:

portrait