Il brûlait, mais ne se consumait pas.

La procession de gens qui s'engageait sous la conduite de notre curé Luc Devanthéry à travers le village de bois noir, flambeau à la main, n'était pas un appel à l'exode, mais celui d'une profession de foi teintée d'une aura magique de mystère et de gaité joyeuse pour les enfants qui l'accompagnaient. Car il y en avait, des enfants..., papas compris :ok:

Partie des fin-fonds du village, celle-ci réunissait des gens de toute la vallée. Vinrent, en effet, des gens de toute la vallée. C'était vendredi le 25 novembre dernier.

Et l'occasion pour l'immoblog de partager ici, plus que de longs discours inutiles, quelques uns de ces instants en images: