Peu de panoramas égalent celui dont on jouit de l’esplanade de l’hôtel ; depuis la Bella-Tola, sommité la plus rapprochée, jusqu’au Torrenthorn, qui ferme le cercle de l’horizon ; le regard ébloui embrasse, dans un vaste cirque, toutes les principales sommités des Alpes valaisannes, bernoises et vaudoises, le Cervin, le Weisshorn, Le Rothhorn, La Dent Blanche, Le Mont Collon, le Pigne d’Arolla, les Diablerets et le Dents du Midi, et les grands glaciers d’Aletsch, du Wildhorn, du Rothhorn et du Durand étincellent dans leur carapace rocheuse. 

Les environs immédiats de Chandolin sont un véritable jardin alpestre, où s’épanouissent le s plus belles et les plus rares fleurs des Alpes et c’est là qu’on trouve le rhododendron blanc, la candide potentille des neiges et le beau lys de la vallée. On peut revenir de Chandolin sur la route des Pontis par un chemin qui passe aux mayens de Sussillon et abrège de beaucoup la distance.

La dérupte, c'est pas pour tout de suite...