Petite pause dans ce monde de bruts, un instant de réflexion.

Respect

Avez-vous déjà observé à quel point il est parfois difficile de s'en tenir à de bonnes résolutions? Une expérience d'exclusion dans la vie et vous vous dites "plus jamais ça", on fera mieux la prochaine fois. Mais le chemin n'est jamais droit, plutôt semé d'embûches, et il arrive parfois que même sans le vouloir, les contours sont en épingle à cheveux. On regrette alors une mauvaise pensée, une parole, un geste.

C'est à ce moment-là que vous recevez un message privé qui vous rend attentif à une vidéo élaborée et tournée par des jeunes sur une musique de Théo Mertens dans un village au pied du Val d'Anniviers et le soir même vous tombez sur l'article qui relate le succès de son élaboration, mais surtout des coeurs, dans la 4ème parution de notre journal, les 4 Saisons d'Anniviers. Tant de hasards... forcent au respect. Donc, arrêt sur image.

Un clip pour dire oui au respect, aussi en annexe
La page ouèbe de la classe


Soutien

Là, c'est de Stéphanie de Zinal dont il s'agit. Mais, vous savez... la fille à Claude et son si joli accent ;-) . Au vu des messages privés ou Facebook qui circulent, ces jours, la motivation est grande de la voir gagner. A raison! :ok:


Un projet philippin: « L’école enfantine alternative sans frais d’écolage »

Stéphanie Roth, coordinatrice des programmes sur le terrain, et Elisa Giorgis, gestionnaire de projet basée en Suisse, ont choisi de se battre pour ces enfants et leur famille afin de les aider à réaliser leur rêve : celui d’aller à l’école et de pouvoir ainsi croire en un avenir meilleur. (...) Créée en 2010, cette école préscolaire accueille actuellement 30 enfants issus de familles défavorisées. Nous investirons les fonds attribués par Conforama dans une entreprise dont les bénéfices couvriront les 2'304 CHF qui correspondent au salaire, pour une année, des deux enseignantes de cette école enfantine. Nous pensons actuellement, grâce à ce financement, à louer un terrain à long terme afin de construire une porcherie et mettre en place un jardin potager. Les 60 parents des élèves de notre école alternative et sans frais d’écolage formeront alors une coopérative qui s’occupera de la production et de la vente de ces produits. Les parents seront ainsi impliqués dans la scolarité de leur(s) enfant(s) à une échelle physique et morale, faute de moyens financiers. L’école enfantine alternative et sans frais d’écolage sera ainsi indépendante de l’aide financière attribuée par les pays du sud grâce à l’autosuffisance, sur le long terme, que lui offrira le financement de Conforama.


N'allez pas arguer que les Philippines sont à l'autre bout du monde pour vous défiler! Il y a des philippins intégrés dans notre vallée et si le monde se porte bien, nous, nous nous portons bien. Voici donc toutes les bonnes raisons pour soutenir le projet de Stéphanie en votant pour son projet durable de formation. Ou presque...

Il y a en effet encore une bonne raison pour que nous nous mobilisions en masse pour elle:

A une petite vingtaine de voix près... Stéphanie PEUT GAGNER! Chacun de nous peut le faire d'ici à mardi prochain le 1er novembre.

Le concours action solidarité.


VOTEZ ICI POUR STéPHANIE!