Remarquez, mieux vaut terminer en beauté une saison qui a commencé au milieu des frimas et qui, une semaine plus tôt donnait déjà le signal de la fin.

La désalpe est devenue une fête si courue qu'il y a de tout au village, ce jour-là. L'animation était vive dès l'aube, alors que les ruelles sont habituellement calmes les autres matins [c'est mon chemin pour aller au boulot, y a pire, n'est-ce pas?]. On y croisait même des japonais, caméra au point alors qu'on était bien loin encore de l'heure de l'apéro, des gens d'ici et d'ailleurs qui couraient dans tous les sens, le sourire guilleret aux lèvres, s'interpelant ou se saluant gaiement.

Ce jour-là fut l'occasion de saisir avec plaisir, avec malice quelques fois aussi, quelques portraits. L'immoblog sait qu'il va se faire taper sur les doigts par l'un ou l'autre des protagonistes malgré eux, mais il sait aussi que ce n'est que pour la forme, que derrière la rââlerie de façade se cache toujours la camaraderie... ;-)

C'est fou à quel point un choix minimaliste pour une galerie peut chaque fois être cornélien, même après un premier tri drastique de ratés! Certains ont par contre parfaitement assumé leur statut de bêtes de scène...

Prochaine étape festive, les Fééries en décembre, le week-end du 17-18.


L'immoblog ne se presse pas de revenir aux commentaires des billets précédents postés ces jours, continuez à émettre votre opinion.