Or, ce matin-là au saut du lit, ce regard habituellement distrait parce qu'embué s'accrocha brusquement sur les hauteurs du vieux bourg. La croix était allumée et se discernait encore nettement à la tombée du jour. On saura bien tout à l'heure à la lecture du journal, marmonnais-je au fond de moi avec une pointe d'inquiétude. Cette constatation fut rapidement noyée sous le flot des réflexions quotidiennes et du pommeau de douche.

2 heures plus tard, le journal confirmait gravement la chose. Un être s'en était allé, une âme valeureuse, laissant une famille dans la peine.

Chez nous sonne le tocsin sur le coup des 11 heures. En face, c'est la lumière de la croix qui marque la vie religieuse et communautaire.

Cette même lumière annonce aussi les périodes de fêtes chrétiennes.