Il y a un mois, nous envisagions la parité pour les fêtes de fin d'année en agitant cette perspective comme un épouvantail, le pire des scénarios, celui qui ne se réaliserait sûrement pas. Quelle naïveté!

A c'taux-là [je sais, ça fait mauvais genre], la parité, c'est aujourd'hui pour dans 2 jours? 5 au maximum? Brrrrrrrrr...

Vous l'avez vu et entendu dans la vidéo, Andréa Salamin du Moiry nous dépeint une conséquence directe du déséquilibre des marchés. Suivie de Claude Buchs et de Pierre-Alain Kaufmann à St-Luc.

La crème de nos clients, les super fidèles, ceux sur qui nous pouvons toujours compter d'année en année est là. Contre vents et marées et pour notre plus grand bonheur à tous. Ils la paient d'autant plus cher, leur fidélité, avec la pluie et la frioule qu'il fait cet été. D'ailleurs, aujourd'hui, avec le soleil qui revient, le temps est clair et frais, l'ambiance sent l'automne. L'idée de ressortir ses robes d'été dans 2 jours tient du fantasme plus que de la perspective.

Un autre type de clientèle, nous l'avons croisée à l'antenne, a déjà réservé ses vacances il y a fort longtemps. Ce qui est plus généralement le cas dans la parahôtellerie qui est l'activité de base de votre immoblog. Ce qui fait que nous sommes sans doute cette année un tout petit peu mieux loti que nos confrères hôteliers.

Mais dont les répercussions se feront impitoyablement ressentir dans une année car ces gens ne reviendront pas. Nous remettrons du temps à redresser la barre.

A moins d'une catastrophe vraiment percutante, ceci est le dernier billet de l'immoblog effleurant un si grave sujet. Y a mieux à vous proposer, dans le coin, vous verrez. Mais aussi... comment faire pire, désormais? Dans le fond, c'était juste un prétexte pour vous glisser les belles images de nos villages au petit écran. ;-)

Pour toutes sortes de bonnes raisons, on ne rêve ici que d'une bonne canicule. Qui a bien eu lieu. Au printemps. Alors que maintenant nous sommes entrés de plein pied en automne [qui est une période fabuleuse!] puisque, bien sûr, nous sommes au beau milieu de l'été. Mais comme c'été l'été en hiver, quoi d'anormal à tout cela?

Quelqu'un pour se lancer dans des prognostiques à moyen terme?

...Personne?!?...

Alleuhhhhh... qu'est-ce qu'on se prédit pour l'hiver prochain?


La météo en direct des montagnes