Un conseil général en Anniviers?
Non, il n’est pas d'actualité car les assemblées primaires sont bien fréquentées et les débats constructifs.


La messe est dite. Ainsi va l'Anniviard.
Croyez-en chaque mot, ce n'est pas un vantard.

On comprend parfaitement les sceptiques
et, Dieu merci, il en faut pour la critique.

Mais en s'en tiendra là
car c'est beau comme ça.

En bon français, l'article en annexe vous contera la suite.
En tirant sa révérence, l'immoblog vous souhaite bonne nuit.


PS. Dans le prochain billet, on se permettra de prendre quelques vacances... y en a besoin, on dirait...