Avant qu'elles ne se déroulent, l'une et l'autre, personne n'aurait pu deviner leur succès potentiel. Jusqu'aux derniers instants, l'anxiété était de mise. L'idée était d'étendre le plus de couvertures de survie dans la rue afin de paver d'or un village déjà pavé de bonne intentions. Et pavé tout court.

Puis, les petits sachets dorés ont commencé à passer de main en main. Un signal au micro tronqué fut alors donné et tous ces sachets se mirent à fleurir. Le micro se tut soudain, le silence de l'animateur dura, puis sa voix retentit à nouveau de longues minutes plus tard, donnant par là le stop d'un événement auquel les participants furent nombreux et fort joyeux.

Le lendemain et juste à temps pour le deuxième round, furent à nouveau distribués à même la rue les précieux petits sachets dorés. Le sifflet de départ de cette deuxième flashmob se fit cette fois dignement entendre et la foule compacte rempilât alors pour près de 5 minutes de porter de couverture. De partout, la rue était à nouveau recouverte car la foule avait une fois encore répondu présente pour participer à ce qui restera sans doute dans les annales des fééries.

On se r'garde tout ça?

Bien sûr, Anthony nous aurait monté la séquence en quelques minutes alors l'immoblog rame pendant une semaine. Le professionnel rira sans doute de bon coeur en notant mon amateurisme, mais bon... assumons gaiement! Durant le week-end, nous avons été plusieurs à nous poster à divers endroits du village afin de couvrir un maximum l'événement. Peut-être serons-nous un jour en mesure de vous présenter une version globalisée de notre village lors de ces flasmobs?

Une dernière chose encore... Ces [pardon, j'oubliais] mobilisations éclair n'avaient d'autre idée derrière la tête que de paver notre ruelle d'or. Pas de sponsoring, pas de cause, ni de conséquence, juste un ACTE GRATUIT pour la grande joie de tous. Voilà qui est dit.

A l'année prochaine pour de nouvelles aventures!