Ce petit bout de rocher de la place de la Scierie est le symbole d'un siècle d'une commune regrettée par certains, 100 ans de solitude individualiste pour d'autres. C'était une époque. Ce petit bout de rocher a, certes, était le témoin d'une émotion certaine, puis d'une tragédie le jour où la plaque fut descellée [qui m'aide à retrouver le billet, c'était une fin d'hiver] pour se terminer dans le plus grand soulagement, histoire d'apprendre à relativiser.

Notre fusion de commune a sans doute pu se faire car, comme cela est si justement cité dans le reportage sur la fusion de Mont Noble ci-dessus, nos entités villageoises sont fortes de leurs bourgeoisies [tout sur notre bourgeoisie, son site] qui maintiennent vivantes traditions et cohésion sociale. Celle-ci regroupe des gens de même origine. Or, nous pouvons aussi compter sur les sociétés de village qui, elles, regroupent les gens d'un même village dans une communauté d'intérêt et sociale.

Ces réseaux, non seulement nous donnent une ou des occasions supplémentaires de boire l'apéro..., mais surtout... ils nous ont permis de partir le cœur léger dans la nouvelle aventure de la grande commune.

Qui fut acceptée par les 2/3 de notre population.

Est-ce ce qui a manqué à toutes les fusions ratées de la Côte au Plateau romand? Combien de fois n'avons-nous pas entendu parler de "perte d'identité", de "masse noyée", etc à travers les médias! Ces arguments ne sont pas factuels ou raisonnables, mais émotionnels. De plus, ils se résolvent. S'il s'agissait là des seuls arguments qui ont motivé ces échecs, c'est dommage.

Ici, en Anniviers, l'esprit de clocher se veut communautaire. Il est donc plutôt mélodieux. Par contre, chacun se veut fermement ancré dans son village. Preuve  en sont les commentaires sur Facebook de ceux qui ont vu le reportage de hier soir aux nouvelles de la TSR: Grimentzard pas Anniviard !!!! clame-t-il, exactement... Zinaloise pas Anniviarde ;-) rétorque une autre, C'est JUSTE!! renchérit un troisième avec conviction.

Notez que les majuscules ont strictement été respectées dans tous les cas de figure. Ça veut quand même dire quelque chose, non? Et cela prouve que la compatibilité est possible.

Évidemment, l'immoblog n'a pas pu s'empêcher d'y mettre son petit grain de sel: Anniviarde [d'abord], mais surtout Grimentzarde [quand même] .

Et vous, qu'est-ce qui l'emporte dans vos sentiments? La nostalgie de notre conseiller ou la conscience unique du moment présent et/ou à venir?


NB. Romain, tu es dispensé de répondre si le (coeur_brise) te file en bas dans les talons à la lecture de ces lignes. J'écrirai un billet sympa rien que pour toi une autre fois. :twisted:

PS. On apprécie: Gérard s'est vêtu de la parure des guides de montagnes, section Anniviers, pour se présenter à la caméra. :ok: