Jean-Baptiste se distingue donc en course à pied. Se distingue, nous avons dit. Peut-être pas dans le contexte précité, mais dans le journal.

Si le Nouvelliste parle de lui aujourd'hui, c'est pas parce que, à 17 ans, il a déjà tout raflé, mais parce qu'il croche et qu'il se frotte désormais aux plus grands dans le but de faire ses armes. C'est donc un espoir sérieux sur la scène junior internationale.

Tout sur Jean-Baptiste dans l'article en fichier joint.

Quant à Augustin, il a, si mes souvenirs sont bons, quitté le cadre des juniors qui lui a été si profitable pour se démarquer. La concurrence est donc plus rude pour lui. Nous entendrons à nouveau parler de lui, ne vous inquiétez pas.

David, lui, a dû composer cet été avec la dure réalité de l'existence. Une tendinite l'empêche de faire tout sport. Enfin... ça c'était à la veille du scanner qui lui aura peut-être diagnostiqué autre chose avec la perspective d'une opération comme épée de Damoclès. Ce qu'on ne lui souhaite pas. Tenez-lui les pouces!