Charly du Nouvelliste a eu la très bonne idée de nous reparler du Château de Beauregard.

L'année dernière - mais je ne retrouve pourtant plus l'article que j'avais longtemps conservé... - ce même journal, et peut-être sous la même plume, nous détaillait la mise en place et les travaux périlleux de recherches archéologiques.

A la corde, comme pour ceux qui travaillent à la sécurisation de notre route!

L'endroit tombe en effet à pic. Il n'est que difficilement accessible. Raison pour laquelle il reçoit peu de visiteurs.

Vous voyez l'éperon rocheux qui surplombe en arrivant aux contours juste en-dessous de Niouc, le 8ème virage de la vallée? Oui, celui qui culmine si haut qu'on dirait un pain de sucre de Rio-de-Janeiro sur lequel il ne manquerait que le Christ-Roi s'il ne logeait déjà à Lens.

C'est bien là que se nichait alors un magnifique château qui fut détruit au Moyen-Âge déjà.

Magnifique? Sur la base de documents d'archives et d'outils informatiques, ce sont des élèves sierre-rois qui font revivre la légende. Le château ETAIT magnifique.

Détruit si tôt? Et en quelle circonstance? De la plus simple et la plus ignoble, une tactique éprouvée qui finit par ne laisser que d'abominables alternatives à ses maîtres et habitants.

Mais qui étaient-ils, au juste?

Bref, revivez le Moyen-Âge comme si vous y étiez, lisez l'article en annexe, ça se lit comme un comte! Pardon... comme un conte!

  • A propos de Google Sketchup [ouillle, là, je crois que je vais vous oublier pour quelques temps!]
  • L'article Sans truelle ni ciment mais avec une souris sur le web.