Ce n'est sans doute pas celui qui a enfourché l'arrêt de bus de Fang qui dira le contraire car on lui élargit le passage. Ni tous ceux qui s'en sont tirés avec de petites ou de plus grandes frayeurs [et dommages] suite à des chutes de pierre. On passera par Pinsec, puis Vercorin, avec une pensée compatissante pour ceux qui prennent la route de Chandolin ou de Zinal pour qui le détour sera conséquent, mais surtout pour les petits élèves de Niouc pour qui la tranche-horaire est particulièrement défavorable [ils terminent l'école peu avant 15 heures].

Vont-ils prendre le chemin du retour par le détour au risque d'atteindre leur maison à l'heure de l'ouverture de la route? Vont-ils pouvoir s'organiser en heures d'études ou de sports en attendant cette ouverture [fini la tartine de Nutella à l'heure du goûter]? Et si nous cotisions pour leur offrir un vol en hélicoptère? Leur construire une télécabine ou un funiculaire temporaire? Leur offrir des parapluies blindés pour traverser les chantiers à leur guise et rentrer chaque jour à des heures décentes pour eux? Trêve d'extrapolation élucubratoire. Dans le fond, c'est même peut-être l'église qui leur insufflera l'idée divine: l'école mixte. Les filles d'un côté, les garçons de l'autre.

Non... vous zallez tout de même pas croire ça... ça fait longtemps que les écoles sont mixtes, ici. Quand on dit "mixte", on évoque plutôt un retour aux temps anciens par la méthode, celle qui alignaient 6 niveaux d'école d'un seul coup de baguette sur les bancs et sous la férule d'un professeur bien sadique mais fort respecté.

Mais... ça aussi c'est de l'histoire ancienne! L'école mixte pourrait être une solution au problème de déplacement des enfants de Niouc, pour autant que la question se règle de cette manière, mais les profs sadiques, ça n'existe plus. Point.

Et pour tous les autres, voici le pack utile et nécessaire pour traverser le carême des Anni Viards:

Si vous voulez mon avis, ne tardez pas à vous arrêter à la pharmacie de Vissoie pour faire le stock de tablettes contre le mal des transports. Car, plus tard, il vous faudra faire un détour pour les obtenir. (dizzy)



* jours ouvrables ouvriers, donc du lundi au vendredi de 08h00 à 17h30


PS. Permettez que j'exploite une fois encore cette photo car elle a affreusement été gênante à saisir, au milieu du carrefour, avec des Vissoiyards interloqués par mes agissements, alors que je tentais désespérément de garder mon naturel et la face qui va avec...