La Chotte, Tom Pouce, Le Besso, La Marmotte, Moiry, chez Florioz, L'Etable, Le Weisshorn, Le Prilet, Le Tsapé, l'Orzival, Le Margueron, L'Etable sont chacun des commerces anniviards répertoriés la semaine dernière dans l'Illustré. On les retrouve tous en sélectionnant le genre de commerce et le canton sur son moteur de recherche. Évidemment... une mise en évidence des localités, ça aiderait, mais comme les commentaires sont parfois dithyrambiques, on se contentera déjà volontiers de la pub faite ainsi.

Grimentz, Ayer, St-Jean, St-Luc, Chandolin et... Vissoie. 6 bourgeoisies. Pour anciennement 6 communes? Oui et non. A Grimentz, par exemple, les entités sont différentes. Mais à Vissoie, le sort des 2 était étroitement lié. Charly énonce un fait historique qui amorça le mouvement. Il serait intéressant d'entrer plus en détail à une autre occasion. La roue tourne, les communes fusionnent, les bourgeoisies s'affirment et s'ancrent dans le patrimoine communautaire de notre vallée. Tout sur celle de Vissoie dans l'article de Charly du Nouvelliste.

Et une petit dernière, un article à l'écho national qui situe nos villages touristiques dans le réseau des stations suisses. L'étude avait été amorcée en 1999 Les Stattions/Destinations romandes de sport d'hiver parmi les bancs de la HEC, dans les rangs desquels on trouve - bizarrement - un Fred Salamin qui fait assez couleur locale. 10 ans plus tard, une nouvelle volée d'étudiants rempile pour une étude comparative sous la surveillance de Francis Scherly. On vous bassine pas plus en détail, on ne vous cachera pas que les leaders resteront encore longtemps les leaders, mais on vous fera tout de même remarqué que St-Luc, Grimentz et Zinal y sont agréablement signalés en évolution positive. Le détail dans l'article de Bilan et sa page web.

Voilà tout ce qui se tramait dans la chaumière, quelque part en Anniviers à la tombée de la nuit. (k)