Aucune idée de qui il peut bien s'agir. D'autant que, entre activités personnelles et professionnelles, j'avoue ne pas avoir eu aujourd'hui l'occasion de prendre la direction des pistes de ski. Cela ne change rien. Qui que ce soit, une famille est ce soir dans la peine. Triste. Grosse pensée pour eux.

Le communiqué [ou communiqué] des nouvelles de 19h30.

La triste nouvelle qui nous reçoit quelques heures plus tard sur le site de la TSR et le bref mais terrible commentaire qui l'accompagne.

Ce qui me frappe le plus dans le premier reportage? La révolte de Philippe, notre responsable sécurité de Bendolla. Rappelez-vous, c'est d'ailleurs lui qui décrivait une situation invraisemblable de sécurisation des pistes et de touristes empêchant cette mise en action. C'était à nouvel an, il y a tout juste 1 mois.

Dans l'espoir de pouvoir nous rattraper demain avec un billet qui nous replonge dans le contexte des années 70 et des souvenirs plus doux.

Bon début de semaine malgré tout.

PS. No picture pour l'occase. Vous comprendrez.