Malgré une saison qui a très bien démarré - neige incroyable, fêtes de fin d'année exceptionnelles - la météo a gâté un peu la joie des touristes à mi-parcours, en février et plusieurs week-end durant, avant de reprendre du poil de la bête [qui, elles, ont bien souffert] jusqu'en fin de saison. Il faut dire que, à Pâques, nous sommes traditionnellement très bien servi par les conditions climatiques. D'autant qu'aucun effet de crise ne s'est concrétisé [c'est rude pour grimper jusqu'à nous]. Somme toute, le chiffre d'affaire de la société ne cesse de progresser - de 9,38% cette année - pour, cette fois-ci, dépasser le seuil des 9 millions de francs!

Si l'on tient compte des augmentations de tarifs et de prix, on constate qu'il s'agit du troisième résultat de l'histoire de la Société et qu'il se rapproche, de plus en plus, des chiffres records du début des années 1990.

L'augmentation est plus flagrante pour la saison hivernale. Les restaurants suivent le même trend.

Le jalon est formel: il a beaucoup neigé, cet hiver, même près d'un mètre après la fermeture des pistes encore [snif]. Corollaire de cette manne généreuse, nos pistes ont toujours été en parfait état. Les installations n'ont quasiment étaient fermées qu'en cas de danger d'avalanches et le téléski du Lona II pendant 4 jours suite au gracieux envol d'un pylône.

Le gros souci des remontées, c'est le coût de l'électricité car il en faut beaucoup pour faire tourner les installations à longueur de journée comme de nuit pour certaines. Si des contacts sont pris, des accords entrain d'être négociés entre les rm de la région, les communes et Sierre-Energie, les charges en prennent un coût. Ajoutez à cela une saison rallongée de 2 semaines par rapport à l'exercice suivant pour cause de fêtes pascales tardives. Malgré tout, nous rassurent les dirigeants de la Société, le cash-flow progresse une fois encore de près de 16%. Du haut de ses 29,28% du chiffre d'affaires, il se situe au-dessus des normes de la branche. D'autres indicateurs chiffrés étayent encore cette affirmation. Bref:

Compte tenu de ces considérations, le millésime 2008/2009 peut donc être considéré comme une très bonne cuvée.

A ce stade, nous ne formulerons qu'un conseil: investissez dans la société! 8-) [Faites c'que j'dis tout comme c'que j'fais]

Les Guernerés, pour ceux qui s'en souviennent encore
Épique affaire où la société acheteuse, Guernerés S.A., n'a finalement pas rempli toutes les conditions au délai imparti, alors que les remontées étaient approchées par un groupe intéressé à racheter les parcelles. Quelques avocats pour pimenter le tout et pour aboutir à la signature d'un nouvel acte. Le groupe HRS se porte ainsi codébiteur solidaire des obligations de Guernerés S.A. moyennant des conditions d'obligation de conformité, de planning de construction et de date-butoir, de mise en exploitation hôtelière à 2015 au plus tard ainsi que de subordination de permis d'habiter les chalets à l'exploitation hôtelière.

Le projet de liaison Zinal-Grimentz avance au petit trot
Quoique pas assez vite au goût de certains. Le bureau d'architectes Geninasca-Delefortrie S.A. a bien entamé les démarches du plan de quartier, notre défunte commune de Grimentz s'occupait, elle d'organiser les séances d'information aux propriétaires et les remontées de les rencontrer individuellement. Les négociations se poursuivent, dit la formule consacrée, y compris auprès des services cantonaux. Entre-temps, les sociétés de Zinal et de Grimentz préparent leur trousseau en vue d'un mariage dans les meilleures conditions techniques et financières, si les assemblées générales veulent bien leur donner bénédiction.

... si tous les problèmes sont résolus rapidement (plan de quartier, autorisation de survol, coordination spatiale, mise à l'enquête publique, financement, etc.), le téléphérique pourrait être mis en service, ans le meilleur des cas, au début de la saison d'hiver 2011/2012.

Si, malgré les efforts des sociétés, ce projet devait prendre du retard, on s'attaquerait alors rapidement à la modernisation de la partie gauche du domaine, soit le remplacement des Crêts et des téléski Lona I et II.

Divers points sont ensuite traités dont l'intérêt des détails paraît plus évident à partir du moment où vous êtes actionnaires. Mentionnons pour l'heure ceux-ci qui vous intéresseront sans doute:
  • Il sera dès cet automne possible de commander vos abonnements en ligne. L'immoblog s'en réjouit tant qu'il vous promet un billet entièrement consacré au sujet, le moment venu.
  • Les rm et la commune d'Anniviers continueront de soutenir la jeunesse locale par des abonnements gratuits pour les enfants et en proposant des prix exclusifs aux jeunes.
  • Il n'y aura pas d'indexation de tarifs pour la saison 2009/2010 afin de tenir compte d'éventuels effets décalés de la crise financière.
  • Il n'a pas été fait mention de tarifs adaptés aux seniors, le fait remarquer un des membres de l'assemblée. A méditer.
Vous voyez que le monde n'est pas toujours si méchant qu'on le croit. :-)

La suite de l'assemblée dans notre prochain billet [demain, si la fête à Bendolla n'est pas trop arrosée] avec le festival off ou... les dessous plus intimes de notre rm! Histoire d'épargner mes phalanges et d'humecter dignement mon gosier [c'est samedi soir, après tout!].


Assemblée générale des actionnaires 2008
Assemblée générale des actionnaires 2007