Vous aurez environ 50% de chance de tomber soit sur un Salamin ou un Zufferey. Cependant autrefois, plusieurs autres familles vivaient dans la commune. La plupart venaient de la plaine, des environs de Sierre-Veyras, portant le nom de Salamin, Zufferey, Antille, Pont ou Favre. Chose logique, ces noms correspondent aux membres créateurs de multitudes de sociétés, comme les fifres et tambours de St-Luc qui viennent de fêter leur 75ème anniversaire.

L’un des faits marquants à St-Luc est qu’il y a eu, en l’espace de 13 ans (1845 et 1858), 2 énormes incendies dans le village. C’est pourquoi le centre du village du St-Luc a été reconstruit en maçonnerie et non en bois massif comme cela l’était à l’époque. Vous pouvez voir cela en vous baladant à coté de l’église, tout près de la place de la marmotte.

Malgré ces gros ennuis, le village a su se ressaisir en évoluant et est même entré dans l’histoire en devenant avec les autres communes la 3ème plus grande commune de Suisse.

Dès le 1 janvier 2009, il n’y aura qu’une seule commune dans le val d’Anniviers, comme tout le monde le sait. Qu’est ce que cela va changer par rapport à St-Luc ? Je dois bien vous dire que je ne suis pas très intéressé par la politique, alors je donnerai une vision un peu extérieure.

Concernant le choix d’une vallée, unie ou non, je crois que je suis un peu comme la grande majorité des lucquérands, puisque le oui l’a emporté avec plus de 80% des voix.

Dans quelques temps, nous devrons choisir les candidats, j’espère que la répartition sera juste, au moins une personne par grand village. Et je peux constater qu’il n’y a aucun jeune sur cette liste [ndlr. Tanguy a écrit son billet avant l’apparition de Laetitia sur la scène politique anniviarde]. Mais cela ne me surprend guère car il y a encore une grande différence de mentalité entre la nouvelle génération et les plus anciens. Cependant, je trouve qu’il ne faut pas bouleverser la continuité et avancer gentiment, c’est pourquoi je préconise les expérimentés à la tête de la nouvelle commune. Et qui sait, un jeune se présentera peut-être aux nouvelles élections, pour donner un dynamisme nouveau.

En ce qui concerne mes attentes, j’espère, en ayant une grande commune, que la mise en avant de notre vallée se fera par le biais du val d’Anniviers et non plus soit par Grimentz ou par Zinal ou un autre. Parfois, on se tire même dans les pattes les uns dans les autres. C’est pourquoi, je trouve le concept de centraliser les grandes instances d’Anniviers plutôt bien.

Il y a aussi certaines sociétés qui attendent d’un bon œil cette fusion car, depuis des années, elles portent fièrement le nom du val d’Anniviers sans avoir d’aide extérieure. C’est le cas du football club d’Anniviers qui aimerait bien avoir de nouveau locaux, un peu plus corrects.

Cependant, j’ai encore quelques craintes, en effet j’espère que tous les investissements se feront de manière égale et raisonnable. J’aurais en effet du mal à comprendre, par exemple, que la route de Grimentz soit refaite avant celle de Chandolin.

Je souhaite que le val d’Anniviers ressorte meilleur de cette fusion et encourage les dirigeants à faire de leur mieux.

PS. Les communes


Agrandir le plan