• Chiffre d'affaires - Fr. 8'365'000.- soit + 7 %
  • Charges - Fr.5'576'000.- soit + 3 %
  • Cash-flow - Fr. 2'310'000.- soit + 18%

Le projet d'hôtel 4* aux Guernerés, ça vous rappelle quelque chose? On se rappelle aussi d'un dead line à avril pour la vente avec certaines conditions. Eh bien, le dossier est pour l'heure bloqué à l'Etat du Valais qui demande des garanties quant à la viabilité du projet. Une de ces garanties étant l'attestation de financement remise aux vendeurs et n'étant pas fournie... Or, les vendeurs avaient prévu le coup, si on ose dire, car la première échéance des conditions fixées dans l'acte n'étant pas respectée cet acte n'est, moyennant avertissement bien sûr, plus valide. Le terrain retourne aux propriétaires qui devraient conserver par la même occasion l'acompte déjà versé. Bref, l'affaire tombera-t-elle à l'eau, malgré les protestations basées sur des interprétations de Monsieur Dubuisson?

Parlant d'eau, causons canons à neige. L'adduction s'est réalisée l'année dernière. L'eau nous vient tout droit du barrage par une conduite de 6 kilomètres - dont on prélève à peine 0,0455% du contenu, permettant d'améliorer la rapidité de l'enneigement artificiel et de garantir la production à terme. Les travaux n'ont pas été zaizés, on dira, inhérents aux conditions locales et aux aléas du sort, mais les pistes étaient fin prêtes en début de saison. C'est ainsi, explique patiemment le président des RM à l'immoblog pas très versé technique de mecs, que nous travaillons aujourd'hui sur nos pistes avec des perches à neige alimentées en air et en eau par une usine située sous l'aire d'arrivée de la télécabine. Du coup, on ne "régale" plus des gros tas de glace, mais des masses plus petites et moelleuses. Si vous le voulez, on pourra tenter de s'organiser une petite visite guidée à l'occase pour vous présenter tout ça en détail.

Pour mener à bien cette adduction d'eau, ils ont bûché dur. Une augmentation du capital-actions avait été lancée dans le but de dégager un montant de 2 mios de francs. Si les premiers 1 mio 200'000 avaient trouvé preneurs au sein de la population, locale essentiellement, le dernier million qui s'est finalement soldé en Fr. 800'000.- a fait chou blanc. On n'y revient pas, vous avez eu droit aux épisodes. Un deuxième round a donc complété les opérations du comité des RM dès fin janvier de cette année pour trouver le capital manquant. A fin avril et avec l'effort des communes, l'engagement personnel des administrateurs des RM, la grande majorité du capital recherché était trouvé.

Sur ce blog, on ne vous apprend plus rien lorsqu'on aborde le sujet de la liaison techniquement très amoureuse que nous entretenons avec Zinal et le détail du concours qui a mis en lice 8 bureaux d'architectes. On rappelle le projet gagnant "Homtec" du bureau Geninasca & Delefortrie de Neuchâtel.

Une tentative d'uniformisation de la grille tarifaire - qui aurait consisté à remplacer le tarif famille par des réductions plus importantes pour les enfants et les étudiants - des abonnements proposés par les Remontées mécaniques d'Anniviers a échoué. Ces tarifs auraient mieux collé à la réalité des familles d'aujourd'hui et auraient facilité la commande des abonnements sur internet. Donc, à peine une indexation pour next winter, même si la commande des abos par internet reste un objectif prioritaire.

Vous le savez désormais, les différentes organisations et autorités helvétiques exigent des plans à 15 ans de la part des RM de notre pays. On fait pas ce qu'on veut. Ce plan nécessitait cette année de réorganiser certaines zones dans le cadre d'un accord signé avec les milieux écologistes. L'immoblog vous en a causé en détail lors de la toute dernière assemblée primaire ordinaire de l'histoire de la commune de Grimentz.

L'exploitation des installations et des restaurants cet hiver a vécu des changements de personnel avec Jean-Pascal Solioz, dit Chapette, à la tête du personnel d'exploitation, secondé par Jacques Vourdoux, dit Jacquy [le type qui trottine à côté de Couchepin] et Jacques Massy [Jacquy aussi]. Tiens, pas de link à vous mettre sous la dent pour Chapette et Jacquy. On corrigera le tir lors de la prochaine saison, hèhè. Aux restaurants, on se rappelle avec plaisir les louanges de la presse pour la bonne tenue et l'amabilité de celui de Paul, ainsi que des commerces du village! Quant à l'Etable, la nouvelle gérance s'est mise en place de manière harmonieuse comme seule une femme sait le faire avec Séverine Borgeat. On nous promet même des améliorations pour l'année prochaine!

1968: création et inauguration de l'ancien télésiège
1988: création et inauguration de la télécabine 10 place d'aujourd'hui
2008: cette dernière vit toujours. Et bien!
L'office fédéral des transports [OFT] exige des remontées qu'elles prennent toutes les mesures adéquates avec un cahier des charges minutieux et sévère, afin de continuer à nous accorder sa confiance sous forme de concession d'exploitation. En gros, on ne badine pas avec la sécu, à la différence qu'aujourd'hui, on inverse les procédures: on ne contrôle plus une installation, mais cette dernière doit fournir toutes les preuves de son bon fonctionnement.
Le must dans cette histoire? Ce tout petit film retrouvé de haute lutte, presque par miracle, aux fins fonds des archives de la TSR. La bande complète fait partie d'une ancienne émission dénommée Carrefour et dont les plus âgés de nos lecteurs-internautes se rappellent certainement.

L'avenir des RM n'est pas de tout repos. A part les travaux d'entretien et de rénovation "courants", l'agenda de la société se book comme suit pour les toutes prochaines années:
  • extension de l'enneigement technique jusqu'au sommet de la Tsarva
  • achat de nouvelles dameuses
  • travaux dans le cadre du renouvellement de la concession de la télécabine

La partie gauche du domaine skiable sera revue et corrigée d'ici à 2017, date d'échéance de la concession du télésiège des Crêts. Dans les divers d'ailleurs, un actionnaire regrette le report de cette réfection au profit de la liaison avec Zinal. On observe ensuite que le plan établit par les RM poursuivra son évolution en gardant un œil attentif sur les différents projets d'hôtels qui jalonnent notre village. On prend note aussi de la nouvelle donne qu'impliquera la commune d'Anniviers dans la gestion de divers domaines [ex. les bus-navettes].

Voilà. Comme nous ne sommes pas en séance, nous n'avons, sur ces pages, pas besoin de nous taper les remerciements et les formalités d'usage. Nous nous tenons donc simplement à disposition pour vos remarques et questions en commentaires ou sur la Place du Coher. Profitez-en!


Au hasard des chiffres
  • Fouille Moiry - Bendolla: (moins participation de tiers) Surveillance, génie civil, fourniture et pose tuyauterie, raccordements barrage et usine à neige Bendolla: Fr. 3'239'732.35
  • Frais d'entretien des installations: - 19,19%
  • Pistes, service de sécurité: + 135,42%
  • Prix moyen de la journée skieur: Fr. 26.40
  • Voyageurs été en cabine: 2% - Voyageurs hiver en cabine: 97%
  • Nombre de jours d'exploitation été 2007: 101 - Nombre de jours d'exploitation hiver 2007-2008: 111


Les phalanges de l'immoblog à cet instant précis: raides.