L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vie au village › Curiosité locale

De chez nous et pas chez vous?

Fil des billets

Dimanche, 26 février 2012

Histoire de bêtes - le chamois et l'igloo

Que ce soit sur la route ou au milieu des villages, nous vivons dans un milieu rural, très proche de la nature. En contact direct avec la faune qui se meut en principe assez discrètement autour de nos infrastructures, mais qui, parfois, se rappelle de façon surprenante à notre bon souvenir.

Pour l'occasion, voici deux belles rencontres somme toute inattendues en images.

Lire la suite...

Jeudi, 2 février 2012

Bourgeoisie de Grimentz - Amélie et Jean Vouardoux

Lire la suite...

Jeudi, 19 janvier 2012

Le lièvre qui pose un lapin

Bernard S. [patronyme débutant par cette lettre forcément connu de tous les immoblogueurs...] s'est amusé des traces d'un lièvre qui, dans sa course folle, a esquissé sur la neige un "lapin de Pâques" sous la ligne du télésiège 2 places des Crêts, soit sous le télésiège à Romain, du nom de son ancien gardien qui vit aujourd'hui une retraite paisible.

Lire la suite...

Mercredi, 18 janvier 2012

Boconett et Rogations, des traditions bien de chez nous!

Voilà une tradition qui vous est désormais familière: le Boconett. C'est pourquoi nous n'y revenons pas dans le détail. De mon temps - il y a de cela... - elle avait lieu à midi car nous rentrions de l'école pour dîner [fr: déjeuner]. Aujourd'hui, elle a lieu à la sortie du bus scolaire, à 15 heures car les enfants vivent l'horaire continu.

Lire la suite...

Mercredi, 4 janvier 2012

Les Voualans

Au coeur du val se trouve un hameau autrefois habité. D'avril à novembre, il hébergeait bétail et familles, un microcosme qui s'est battu pour y vivre. Fourrage et culture n'y manquaient pas, mais les voies d'accès comme l'accès à l'eau furent les grandes difficultés à maîtriser sur ces terres.

Ces temps-là sont désormais révolus. On n'y vit plus et ce qui revêtait alors d'existentiel a techniquement été résolu. Pour raconter ces tranches de vie, voici un extrait d'un article qui paraît ces jours dans Les 4 Saisons d'Anniviers et, l'espace d'une autre tranche de vie, la lettre enthousiaste de jeunes retraités qui remontent le cours de leurs souvenirs qui se sont déroulés sur ces mêmes lieux quelques années plus tard.

Voici leurs histoires.

Lire la suite...

Mardi, 3 janvier 2012

Rencontre insolite

Mais... mais... mais qui vois-je là???

Dans certains pays, cette aventure peut paraître ridicule de quotidienneté, mais pas ici.

Je me souviens pour y avoir passé plusieurs été, certaines périphéries de villes allemandes étaient infestées par les lapins, si bien qu'on n'y prêtait plus attention en bordure de route. En Amérique, les écureuils furent des compagnons très présents dans les rues.

Pourrait-on dire qu'ici ce sont les chevreuils, les cerfs et les renards?

Toujours est-il que ma rencontre de tout à l'heure ne se reproduira sans doute pas de sitôt. J'avais certes bu un verre d'apéro, mais à ce point...

Lire la suite...

Lundi, 2 janvier 2012

Neige en décembre - grand quizz!

Lire la suite...

Mercredi, 14 décembre 2011

Aux portes de l'hiver

Le village se pare et vous réserve plein de surprises ces prochains jours aux Fééries. Qu'est-ce qui se cache derrière ce rideau? Une seule façon de le savoir!

Lire la suite...

Vendredi, 9 décembre 2011

Hiver: adaptez vos menus!

Petite session culinaire.

Lire la suite...

Mardi, 8 novembre 2011

1908 - Journal Illustré - Les gens d'Anniviers

Nous avons vu maintenant très rapidement les stations de la vallée, disons quelques mots de ses habitants. On fait descendre les Anniviens des Huns, réfugiés là après la défaite de leurs hordes; ce qu'il y a de certain, c'est qu'ils ont conservé le type et les coutumes orientales; ainsi ils sont nomades, désertant à certaines époques leurs villages pour aller, collectivement, cultiver leurs vignes à Sierre ou mener paître leurs troupeaux dans les hauts alpages.

Lire la suite...

Lundi, 7 novembre 2011

1908 - Journal Illustré - 6ème étape

Nous retournerons à Vissoye et prendrons le chemin muletier pour Zinal, distant de 2 heures 1/2.

Nous passerons par les curieux villages de Mission et d'Ayer, aux chalets calcinés et qui ont une note alpestre des plus caractérisées. Zinal est une grande et belle station située à 1678 mètres, à l'extrémité du Glacier Durand, en retrait considérables depuis quelques temps.

Lire la suite...

Dimanche, 6 novembre 2011

1908 - Journal Illustré - 5ème étape

Nous allons traverser la Navizance et monter, en 1 heure 1/2, par la nouvelle route carrossable à Grimentz après avoir visité les Cascades de Gougré, un peu en contre-bas du village, formées par le torrent du Val Moiry.

Grimentz est un beau village alpestre, aux chalets antiques où sont gravées de curieuses inscriptions.

Lire la suite...

Samedi, 5 novembre 2011

1908 - Journal Illustré - 4ème étape

La troisième station que nous visiterons est la station Weisshorn, perchée à 2300 mètres sur la Têlaz-Fayaz, un des plus élevée du Valais et qui consiste en un seul hôtel confortable et ses dépendances, que l’on atteint, de Vissoye, en  2 heures ¾ par un sentier fort bien entretenu et qui circule à travers de superbes forêts de mélèzes.

Lire la suite...

Vendredi, 4 novembre 2011

1908 - Journal Illustré - 3ème étape

Au dessus de Saint-Luc, à 2.00mètres, Chandolin, que l’on gagne en 1 heure ½ par le plus frais et le plus rustique des chemins de montagne, et qui est le village habité le plus élevé de l’Europe.

Complètement abrité des vents du nords, à proximité des grandes forêts de sapins, de mélèzes et d’arolles, Chandolin se trouve dans une situation exceptionnellement favorable et tout concourt à en faire une station climatérique de premier ordre ; son air est extraordinairement pur, sec et doux, malgré l’altitude et il reste, même le soir, exempt de toute humidité.

Lire la suite...

Jeudi, 3 novembre 2011

1908 - Journal Illustré - 2ème étape

Saint-Luc est situé à 1685 mètres, sur un petit plateau admirablement exposé et qui jouit d’une luminosité exceptionnelle ; c’est un des rares villages du Valais construit presque entièrement en pierres, avantage qui lui échut à la suite de nombreux incendies dont ses chalets furent la proie, à des époques différentes.

Lire la suite...

- page 2 de 8 -