L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mardi, 14 février 2012

Avis mortuaire


Il y a des jours où on ferait mieux de se casser une phalange que de relayer des séries de nouvelles pareilles.

Marie-Thérèse, on la croisait souvent sur les chemins de forêt bordant le village avec son adorable petite boule de chien. On la savait malade, mais sans croire vraiment qu'un jour... Elle laisse des filles et leurs familles dans la peine.

Initiative sur les R2 - la disneylandisation


Et pourtant, on nous serine tout au long de cette campagne que: Le Tyrol limite en effet la part des «résidences de loisirs» à 8 % du parc immobilier total des communes [CF, p. 7900 de l'annexe 2008 du billet Et le propriétaire...]. Mais comment. Avouez que nous avons, en Suisse, un peu plus de mesure.

En lorgnant à l'Ouest, on tombe sur Flaine ["Oubliez vos repères"!] ou Avoriaz. Ce sont là des multitudes de résidences d'au bas-mot 10 étages et dont les stations sont aménagées dans le seul but du divertissement. Tout est fait pour faciliter la vie du vacancier. On y mêle allègrement pistes de glisse ou accès piétons aux devantures de commerces comme de points d'abreuvage ou de restaurations aux porches des résidences. Station piétonne, l'architecture ne pose aucune contrainte. Ce qui en fait quelque chose d'horriblement pas typique du tout au milieu de nulle part. Visionnez la visite virtuelle du village sur www.avoriaz.com. Voyez aussi le clip sous Avoriaz TV ou carrément la page Nouveaux projets, chose impensable chez nous sous peine de diabolisation. La station met clairement en avant la quantité des nouvelles constructions à disposition et ses "facilities" dignes de disneyworld qui justement font mouche auprès du public. Pour la petite histoire, Avoriaz a fermé sa station l'été dernier et recommencera l'opération cette année dans le but de construire ou rénover en masse pour la prochaine saison. Si si... on le voit sur la webcam.

Le pire c'est que ça marche!

Je vous mets pas de photo de Flaine, c'est trop moche.

La vue de ces illustrations vous effraient de prime abord, mais dans le fond... c'est plutôt tentant et bien fait pour s'éclater, non? En tout cas, c'est FASCINANT. Et bien pensé, puisque construit de toute pièce.

Ces destinations... VOUS serez les premiers à les rallier sous peu si l'initiative contre le r2 passent et que nous n'aurons plus les moyens d'entretenir nos propres villages car nous n'aurons plus ceux de le faire pour nos remontées mécaniques alors qu'on nous reproche déjà leur vétusté ou notre manque d'originalité. Quand on sait que la moindre rénovation est soumise à un plan à 15 ans, obligation imposée par les écologistes, la marge de manœuvre est on ne peut plus serrée, pour ne pas dire étriquée [v. le commentaire de Peter Furger sur la dernière page de l'article d'Ischgl].

Y a pas de miracle. Vous êtes plus de 70% à venir nous rendre visite en hiver. Qui d'entre vous connaît notre vallée dans sa parure estivale pour y avoir crapahuté sur nos chemins de montagne? Isa, dans son commentaire, me reprochait le manque de photos estivales sur ces pages. Remarquez, celles-ci ont nettement moins d'impact en terme de lecture à vos yeux, chers internautes.

Alors voilà. En votant pour l'initiative, vous nous privez de l'essentiel de notre subsistance, mais vous n'êtes paradoxalement pas prêts à nous soutenir en inversant la tendance et en venant en vacances à la montagne en été [la plage c'est nul, venez tester notre nouvelle offre Anniviers-Liberté!] ou en mettant votre chalet de vacances en location.

Ni le souhait ni les moyens de surfaire comme à Ischgl ou Avoriaz, mais si l'initiative passe, une chose de certaine, le premier commerce à passer à la trappe sera le Proxi de Chandolin comme ce fut le cas, récupéré in extremis, à Noël. [article en annexe]

En annexe, la disneylandisation de nos stations selon notre sociologue Anniviard dont la renommée dépasse les montagnes Bernard Crettaz. Bernard aborde aussi le concept de chaletisation, passionnant, qui fera l'objet d'une discussion future sur ces pages. Il nous explique surtout pourquoi l'initiative de Franz Weber, si elle passe, provoquera justement le contraire de ce qu'elle vise:

fjdfjs

Mais au fait... savez-vous que l'on se bat ici pour 1,5% de l'affectation du sol Anniviard?

graphe

C'est en page 25 du document de fusion de 2004. Nous en avions d'ailleurs parlé en 2007 [Dieu que c'est loin déjà!].

Bonne St-Valentin à tous les amoureux du Val d'Anniviers!