Zirouc est une montagne qui constitue une bonne partie du paysage de Grimentz. Zirouc nous bouffe pas mal de soleil hivernal. Malheureusement, on n'ose pas raser la montagne car les gens de Zinal nous en voudraient.

Et plus un peu que pas du tout.

En effet, derrière la bête montagne qui obscurcit les jours d'hiver, Zirouc abrite les pistes de ski de Sorebois, avec lesquelles les nôtres sont par ailleurs déjà promises à un beau mariage.

Donc, on fait pas sauter Zirouc, d'autant que ses flancs en ont vu d'autres, sur ce plan, à l'époque des mines de cuivre. On n'ajoutera pas qu'il s'agit ici d'un terrain miné, ça fait un peu mauvais genre. Mais ceci est une autre histoire...

Du coup, une partie du village passe, entre novembre et février, une bonne série d'heures du milieu de la journée à l'abri de tout coup de soleil, c'est certain. Puis, soudain, l'astre reparaît sans crier gare et, d'ici à une petite dizaine de jours, nous aurons sans interruption des heures de soleil en plus, du matin jusqu'au soir. Car ce dernier aura repris de la vigueur et ainsi acquis la force d'escalader chaque matin l'ultime pointe de la montagne pour briller, briller, briller de tous ses rayons.

Non, ceci n'est pas un comte de fées que l'on raconte aux enfants du coin pour les abrutir, mais une réalité que l'on peut fort bien vous démontrer. Voici les jours-clé sur la base d'une même prise de vue à la même heure exacte, chaque jour de la semaine dernière et chaque fois plus de soleil au Carovilla [ou à notre agence dont vous avez reconnu l'une des webcams]:

Le bon côté de la médaille, c'est qu'on skie ici à satiété jusqu'en toute fin de saison car nos conditions de neige sont de ce fait bien meilleures qu'ailleurs.

Euh... à Zinal aussi...