C'est ainsi que débute l'histoire de l'hôtellerie à Zinal dont Charly Arbellay du Nouvelliste se fit le chantre, le 18 août dernier.

La suite de l'histoire est par ailleurs fort intéressante et instructive, les témoignages si vivants. On renifle le fumet de la marmotte à plein nez.

Aujourd'hui, Zinal attire toujours beaucoup d'amoureux de la montagne. Pourtant, l'offre hivernale à l'adresse des skieurs - et des bons skieurs sur les pistes de ce versant - charme plus, là comme ailleurs. A quoi aurons-nous passé dans 150 ans? Que seront nos hôtels d'aujourd'hui?

J'aimerais bien être mouche à me poser si souvent ce type de questions... :?:


L'article