La fréquentation des stations de ski a nettement progressé cette année, titre Les Echos, journal économique français.

Une météo favorable cette saison et de lourds investissements expliquent la forte affluence constatée en montagne jusqu'au printemps. Mais l'évolution structurelle de l'offre demeure préoccupante.

Saison 2007 difficile, hébergeurs désormais comblés, affluence étrangère car les français ont vue leur pouvoir d'achat "contracté" d'où le raccourcissement de leur période de vacances. Mais les auteurs de l'étude de Protourisme [on le sait, les français sont mieux armés que nous pour établir des chiffres statistiques...] "estiment urgent de s'atteler à la rénovations d'appartements locatifs peu confortables mais dont les prix augmentent et à la sédentarisation de l'usage de ces logements. Une part croissante du parc locatif est transformée en résidences secondaires dont le taux d'occupation, beaucoup plus faible, a de moindres retombées sur l'économie locale. Ils préconisent donc de réaffecter les aides (défiscalisation) vers ces hébergements locatifs plus productifs et d'arrêter celles qui concernent le neuf et "ne font que favoriser la spéculation immobilière en rendant la montagne hors de prix pour la majorité des ménages et des habitants". Dixit l'étude.

Il est aussi important de souligner une partie précédente de l'article: "La montée en gamme de l'offre d'hébergement touristique en montagne ainsi que le hausse des prix des locations d'appartements ont eu pour conséquence une progression de 7% des prix pratiqués et un accroissement du chiffre d'affaires des hébergements touristiques (...)". Bref, les hôtels et les villages de vacances rénovés ont même eu droit à une croissance à 2 chiffres, d'après l'article.

Donc, la qualité paie et se paie. Pour le reste, on ne se gênera pas d'utiliser certains passages de ces écrits à notre convenance en fonction de l'actualité à venir, mais rien ne vous empêche de considérer ces éléments à la lumière de notre propre politique jusqu'à présent.


Question subsidiaire: avez-vous rempli le sondage que notre commune a mis sur pied? Dernier moment pour vous y atteler!


L'article
Le site