"Ce n'est pas la loi qui oblige ce regroupement des forces marketing, mais le marché mondiale du tourisme." Sur la fixation des critères qui définissent les régions touristiques.
"On ne peut agir comme avec les fusions de communes car ici c'est le marché mondial qui dicte la cadence." Sur la création des 9 régions. Ainsi les arguments Volpi et Cina en réponse aux 5 destinations qui émettent leurs réserves.

Ce dernier, par contre, et "à condition que les partis assument aussi leur choix devant le peuple en cas de référendum" n'est pas opposé à une majorité politique claire du parlement pour un système de financement plus ambitieux.

Bref. Faites-vous ici votre opinion sur la question et suivez avec intérêt les opérations de ce jeudi à venir dans les médias valaisans. De même que le compte-rendu sur l'immoblog.