Ce que la journaliste n'a pas vécu, hier, ce fut l'après-midi qui nous attendait. Notre agence n'a pas désempli, tant et si bien que nous avons vite oublié sa présence du matin.

De fait, la journée ne "risquait" pas de bien se passer [les métiers de la caméra ne sont, le stress aidant, pas acquis à la minute], mais allait se dérouler comme sur du papier à musique. On devrait pouvoir offrir le beau temps sur commande à nos visiteurs, comme il le fut et le sera tout au long de ces prochains jours.

Bref, tout le monde arrivé et on annonce déjà des records d'affluence sans précédent sur les pistes. Nos pistes que nous avons aujourd'hui cédées à nos hôtes. D'ailleurs, nous ne prendrons même pas la peine de vérifier cette assertion qui, tout comme pour la météo, ne fait pas l'ombre d'un nuage.

A voir ou à revoir, le reportage à Grimentz du chassé-croisé des vacances ou croisé-chassé :-)