L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche, 9 décembre 2007

Histoire belge pour les nuls (nous, les petits suisses)

Pour nous petits suisses, la situation qui prévaut dans le plat pays belge, contrairement aux événements qui embrasent nos voisins français avec la régularité d'un métronome, dépasse notre entendement. Voici donc un manuel "La Belgique pour les nuls" qui en intéressera plus d'un pour son résumé simplifié de l'origine du combat qui fait rage!

Notre reporter sans frontière, Djai, nous fait par ailleurs parvenir cette formidable aide à la compréhension des événements actuels.



Je sais... comme l'immoblog vous êtes certainement entrain de vous demander s'il ne s'agit pas là d'un gag...

Pour approfondir et encore mieux comprendre l'actualité, notre grand reporter belge nous suggère un suivi sur le site de L'Express. On y retrouve facilement la rubrique "Belgique" - oui, oui, elle existe toujours - et ses articles dédiés à la "Crise".

Tiens, un luxe que l'immoblog ne s'es plus offert depuis un bail... lire une bd belge. Allons-y de ce pas!

Espionnez l'immoblog!

Un temps d'Irlande s'est abattu sur nos têtes aujourd'hui et les courbatures aux mollets de la première journée de ski se faisant sentir, l'immoblog se remet à faire ce qu'il pense de mieux. Surfer et pianoter.

C'est ainsi qu'il vous offre désormais la possibilité d'espionner partie de ses entrailles!

Dans la barre de menu sur votre droite juste après les commentaires, vous découvrirez - de fait: vous VOUS découvrirez - placardés dans le trafic live de l'immoblog [live traffic feed]. Juste en-dessous, une carte permet de situer de manière dynamique dans le monde les 100 derniers visiteurs qui sont passés nous voir [recent visitors].

Un peu plus bas encore, sous les archives, vous découvrirez sans fard et sans pitié les 10 pages les plus visitées de la journée [popular pages today]! Enfin, lorsque vous cliquez sur un article précis, vous verrez apparaître sous ce dernier les choix de lecture d'autres immoblogueurs liés à celui sur lequel vous vous trouvez [visitors to this page also liked:].

Découvrez, surfez sans modération sur ces pages et amusez-vous bien!

Pendant ce temps à Grimentz, il se remet à neiger d'énormes flocons, yiiiipiiiiie!

La loi et la promotion valaisanne du tourisme

30 millions pour la promotion du Valais et non pas seulement 10! Tel est le souhait de Sébastien Epiney, nom effectivement d'origine anniviarde vous l'avez deviné pour un directeur nendard d'OT. Dans ce quatrième cinquième volet, Jean-Michel Cina du gouvernement cantonal rétorque qu'il est facile d'avancer pareil chiffre, mais que ce n'est en gros pas lui qui va trouver le moyen de réunir la somme.

A part pour ce qui touche à nouveau aux questions financières, Sébastien Epiney verrait d'un bon oeil un rapprochement régional dans le cadre de cette nouvelle loi avec Veysonnaz (pour rappel: lieu d'origine et d'action du Jean-Marie Fournier, troisième volet). On entendrait volontiers les voisins mentionnés sur la question.

Du côté du parlement, le représentant UDC interrogé en la personne de Jean-Luc Addor refuse catégoriquement la loi. Quelle surprise, vraiment! Ses arguments dans l'article que vous apprécierez à l'aune de vos propres valeures.

Et last but not least, du côté des professionnels, Daniel Guinnard du comité des agents immobiliers. Daniel officie à Verbier. Il estime que l'état place la charrue avant les boeufs. En effet, dans notre pas plat pays, on inventerait des lois sans connaître la situation réelle de la thématique. C'est pourquoi, nous aurions d'abord dû entamer notre réflexion par la création d'un observatoire du tourisme.
Analysons avant... et décidons après.

Notre ami Daniel invoque aussi la présence de professionnels au sein de l'entité promotionnelle du Valais et assure que le financement de la nouvelle loi, entre autres constats, devrait mener à la suppression des taxes de séjour, voeu pieux de toute entreprise d'accueil.

Qui disait que le comble de l'hébergeur était de ne pas être sorti de l'auberge?