L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mercredi, 5 décembre 2007

Sur les mazots la neige

Faut juste qu'on vous dise... beau ou mauvais temps ces jours-ci au Caroville, c'est du pareil au même. En effet, à cette période de l'année, le soleil est bas sur l'horizon et personne n'apprend rien à la lecture de cette ligne. Du coup, il passe un oeil tout fripé depuis derrière Zirouc vers midi seulement. Pour s'esquiver derrière le Scex de Marenda à 14 heures déjà :-/

Nous nous consolons en imaginant que vous vivez peut-être sous une épaisse couche de brouillard depuis début octobre... pardon! Alors, pour vous offrir un instant de nostalgie, voici la photo qui vous était promise sur ces pages il y a 2 jours. C'est chôli et on en attend encore beaucoup plus.

Des taxes touristiques

Le nerf de la guerre, on y échappe pas. Le troisième volet de notre pèlerin Vincent Fragnière du Nouvelliste remet la question sur le tapis avec un professionnel notoire de l'immobilier valaisan Jean-Marie Fournier. La piste de l'Ours, par exemple, c'est sur son fief si elle n'est pas sortie tout droit de ses tiroirs.

Les finances n'étant vachement pas du domaine de l'immoblog tant d'autres choses passionnantes sur terre sont là pour nous distraire, on retiendra de la conversation que le promoteur n'est pas d'accord sur le principe des 7 taxes différentes établies dans le cadre de la nouvelle loi sur le tourisme. Il en propose 2 qui simplifieraient les choses et mettraient tout le monde d'accord. Le couac, c'est que tout le monde n'est pas d'accord. Entre autre notre ami [expression littéraire d'introduction du personnage seulement] Cina qu'on ne présente justement plus sur le sujet. Et le gouvernement car ce dernier craint un référendum du peuple pas d'accord et le renvoi aux calandes grecques de toute évolution concrète et pragmatique pour faire avancer le schmilblick [prononcer: chmilblicrrrrrr dans sa version helvétique].

Boh... pas si mal comme traduction pour du petit chinois, non :-)

Pourtant, le sujet ne s'arrête pas à cela même si nous aurions souhaité lire plus en détail l'opinion de Jean-Marie Fournier sur la question des régions. Alors, dépêchez-vous de lire l'article.

Lötschberg ou le Valais au milieu de la Suisse

Le Valais a été présent durant l'automne dans différentes gares de Suisse en vue de l'ouverture du tunnel de base du Lötschberg. Il s'agissait dès lors de se rappeler au bon souvenir de nos compatriotes suisses allemands. A Zürich bien sûr, mais aussi à Bâle, à Lucerne et à Berne où animations et spécialités valaisannes ont réchauffé les coeurs.

Le tunnel prendra officiellement de son service ... ben... le 9 décembre, c'est dimanche, déjà! Alors oui, le tunnel verra désormais transiter des trains, beaucoup de trains - transfert de personnes. Et pour nous les valaisans, ce sont des pans entiers de montagne qui deviennent tout transparents lorsque nous regardons en direction du nord. Pour le coup, nos publications tournent beaucoup autour de ce sujet, à l'exemple du supplément économique News du Nouvelliste sur le thème exclusif du tunnel du Lötschberg que vous retrouvez ici au complet.

A la page 15, ce magazine annonce en fanfare la chute du "Röstigraben", la fameuse barrière de rösti - plat suisse allemand aux patates et frit aux oignons - qui sépare nos 2 cultures. En voici le résumé en allemand sur une page [une fois pour nos amis de l'autre côté]. L'immoblog a opté pour cette dernière car, vous ne devinerez jamais sans l'avoir vu, elle est joliment illustrée par une photo de Grimentz. Evidemment.

En page 39, notre future président anniviard et ancien député au parlement national Simon Epiney raconte les quinze ans d'un combat exemplaire pour la NLFA comme on la nomme si joliment [notez qu'en terme d'abréviations, on ne bat pourtant pas les français].

Vous voulez en savoir plus sur ce tunnel? Wikipédia vous le définit et la Confédération vous le politise.

Et... Valais Tourisme vous incite à agir! Egalement, toutes les informations des CFF sur la question.

En route donc pour Grimentz!