La Fête Dieu en Valais, canton catholique, est une institution. Et un jour ferié.

A Grimentz, la journée débute à 4h30 du matin par la diane. Les fifres et tambour de Grimentz, notre "fanfare" des montagnes, se mettent en route pour traverser le village en jouant de leur musique entraînante. Il fait encore nuit à cette heure.

Peu avant 10 heures, les soldats se donnent rendez-vous sur la place du Chaudron. Encore sobres à cette heure ;-) Les cloches sonnaient déjà vaillamment pour l'appel à la messe qui est suivie d'une procession qui regroupe clergé, fifres et tambours, militaires, choeur mixte et enfants en aube d'église ou en costume traditionnel portant une effigie de la Sainte-Vierge. Cette procession s'avance en chantant et s'arrête devant deux magnifiques reposoirs (illustrations) préparés la veille par les personnes des quartiers où ils sont situés.

Enfin, la communauté se retrouve devant l'église dès midi pour festoyer en alternant parties récréatives et officielles avec la production des différents groupes artistiques et des militaires en goguette et leur tir au fusil. A 16 heures encore, goûter pain et fromage pour ceux qui souhaitent remettre la compresse dans la joie et la bonne humeur.

Toute une institution, je vous dis!

Quant au soir, aaaaahhhhh le soir... cette partie n'est plus vraiment descriptible sur ces pages, hihi.

Selon Wikipédia, la Fête Dieu, c'est:
La Fête-Dieu, Fête du Saint-Sacrement ou Corpus Christi est une fête religieuse catholique célébrée le jeudi qui suit la Trinité, c'est-à-dire soixante jours après Pâques.

Les dates contemporaines de la Fête-Dieu sont les jeudi : 15 juin 2006, 7 juin 2007 et 22 mai 2008.

Actuellement, le nom officiel de la fête est Solennité du corps et du sang du Christ. Cette fête commémore l'institution du sacrement de l'Eucharistie.

Après cette fête, le temps ordinaire reprend. La Fête-Dieu est un jour férié dans certains pays catholiques.
Lire la suite ici...

Voilà, vous savez tout. Quoi qu'il en soit demain, le temps ordinaire reprend dans un quotidien tout à fait banal, soit ensoleillé sur les cimes anniviardes.