N'imaginez pas que la vie à Grimentz est rose tous les jours. Vous y venez en vacances, soit, mais cela ne veut pas dire que nous sommes en vacances toute l'année. Et ceci est une réalité qui vous étonne parfois. Les pires jours sont par ailleurs les plus beaux. Inversez la phrase, le résultat reste le même: les plus beaux jours sont les pires...

Observez l'image ensoleillée de notre webcam, consultez la page sur laquelle nous les avons toutes regroupées, surtout celles qui donnent sur les pistes de ski par ce même temps et vous comprendrez tout de suite notre désespoir! Parfois, mieux vaut passer son hiver sous la couche de brume pour ne même pas y penser.

L'occupation de cette semaine atteint une bonne moitié de nos logements. Dernière semaine de calme relatif avant le gros boom. De plus, le soleil sera à nouveau de la partie car nous passerons comme d'habitude "en marge" des dépressions et comme les conditions de neige sont très bonnes, je n'ai qu'une seule suggestion... mais voyez donc plutôt vous-même en consultant les webcams des pistes de Grimentz, particulièrement celle des Grans-Plans qui atteint son rythme de croisière avec des options vraiment sympa pour visionner les différents plans avec une qualité exceptionnelle.

Mais... je me dissipe à nouveau....

Le taux d'occupation de la semaine suivante monte en flèche jusqu'à 90% et atteint une occupation totale et complète pour les 2 grosses semaines de Carnaval, soit jusqu'au 3 mars. Mais cela, je vous l'avais déjà confié.

Le chassé-croisé d'aujourd'hui s'est bien passé. Le temps magnifique n'a en aucune manière compliqué les choses. Bien des Suisses en vacances cette semaine en ont profité pour arriver tôt, très tôt, afin de rapidement s'annoncer avant de dévaler les pentes de bon matin déjà. D'autres, pourtant partis à la même heure de chez eux, ne sont arrivés que fort tard dans la journée et les 900 kilomètres rapidement avalés leur avaient scotché un teint blafard à leur imposer de plus longues vacances pour se refaire une santé. Pour faire ce déplacement, autant s'organiser en conséquence et multiplier la période de repos d'autant. Alors, bonnes vacances, chers vacanciers.



N.B. Les messages de l'ancien blog (octobre 2006 à janvier 2007) sur l'ancien Immoblog