L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de mayoux a donné 42 résultats.

Mardi, 8 juillet 2008

Une pensée radicale, ça s'effeuille

L'immoblog appréhende parfois d'attaquer la rédaction de certains billets. Et cette fois-ci, on lui met la barre très haut. Mais ceci n'est peut-être que calcul [on cause politique, après tout], alors qu'on soit clair: la rencontre radicale qui avait lieu à St-Luc hier soir était aussi suivie par un journaliste de renom auquel vous ferez référence pour les trucs intelligents ou par trop conceptuels. Son journal doit par ailleurs veiller à entretenir de bonnes relations avec ses lecteurs, on est ainsi assuré de la qualité positive de ses écrits. Me voilà ainsi la plume légère, le clavier galopant pour entamer mon récit et mes réflexions: ;-)

Premier constat: débarquer à St-Luc en soirée sans lunettes de soleil est une erreur. Deuxième constat: les salles bourgeoisiales se situent toujours à proximité, si elles n'en sont pas, du cœur du village, non loin de l'église. Troisième constat: chez les radicaux libres, on fait la photo avant les pourparlers. La séance peut débuter.

A défaut de désignation - manque de suspens flagrant, on passe immédiatement à la présentation des candidats par ordre antalphabétique et leur mot d'ordre:

Lire la suite...

Vendredi, 13 juin 2008

Anniviers voit rouge!

Ceux qui connaissent l'immoblog connaissent également ses opinions extrêmistes et sa vision dissensuelle des événements et de la vie, en cela, même le Nouvelliste l'avait soulevé il y a une dizaine de jours. C'est pourquoi, non contente d'un premier voyage à Ayer sous le giron des PDC pour les communales d'octobre, la girouette s'en est donc retournée à Ayer, épicentre politique insoupçonné. C'est à la rencontre des socialistes que nous nous sommes portés, mon carnet, mon appareil-photos et moi, hier soir pour vous offrir une information claire et ouverte de ce qui se passe en Anniviers. Petit état des lieux.

Francis Constantin de Mayoux, Augustin Rion de St-Luc et Françoise Viaccoz d'Ayer ont ouvert la séance et accueilli une Marie-Paule Zufferey des grandes causes bien en verve. 2 tables bourgeoisiales et 1/2 réceptionnaient les coudes des bipèdes installés en leur flanc, usant ainsi leurs vêtements de leur bois verni. Marie-Paule évoque la première tentative de création d'une section socialiste anniviarde. Elle s'en rappelle très bien, c'était aux Alpes, à Vissoie. En 1994. Mais la formation du parti fut un échec. Dans le contexte des élections à venir, elle rappelle très justement qu'il y a chez nous des places à prendre que personne n'a occupées jusqu'à présent, ce qui est une position idéale pour sortir des sentiers battus et... pourquoi pas?... pour instaurer la parité? L'objectif est ambitieux, mais il a le mérite d'être clairement énoncé.

Le parti socialiste a finalement vu le jour au 30 janvier de cette année [rapide calcul] soit 14 ans plus tard. Les socialistes, c'est 17% des parts du marché, donc en gros 2 des 9 conseillers communaux à venir.

Si le parti est jeune et cherche à assurer correctement ses assises - quoique d'autres aussi - il a pour lui ses convictions et la discussion s'est ouverte très rapidement parmi l'assemblée. Moults aspects sur la stratégie politique et ses difficultés, ses chances, ont été disséqués avec, détail intéressant, la même constatation face à l'absence cruelle des femmes et des jeunes dans le combat à la première législature. On devinait déjà à quel point ceci relevait d'un problème de société plus que de parti.

Mais... revenons à nos moutons, la liste. Se portent candidats de manière ferme pour le parti socialiste anniviard:

Lire la suite...

Vendredi, 18 avril 2008

Bébés huitantuitards - Ken - 8/15

Sur la photo d'un Ken bien éveillé de l'époque déjà, on peut le remettre dans son contexte familial grâche à ses traits. Les belles joues? Le regard amène et curieux? La mimique étonnée? Ou tout cela ensemble, certainement... un coup d'oeil averti le replacera immédiatement parmi la grande clique des Genoud.

Lire la suite...

Mercredi, 16 avril 2008

Alors, c'est qui qui patrouille c'te année?

La réponse est peut-être bien connue de la plupart d'entre-nous, mais nos yeux sont rivés sur le grand événement de cette 2ème partie de la semaine et ceux du monde entier avec nous. Enfin, c'est l'impression qu'on en a tant cette course mythique revêt d'importance dans nos fonds de vallée. De Zermatt à Verbier et même bien au-delà!

Qu'est-ce qu'on en dit, chez vous? Sait-on qu'elle existe? Avez-vous seulement idée de quoi nous parlons exactement depuis votre plat pays, vos collines verdoyantes et vos récifs à flanc d'océan ?














Lire la suite...

Samedi, 5 janvier 2008

On dit - à propos des habitants

Dans la rubrique on dit, l'immoblog vous propose d'entamer aujourd'hui un petit tour de la vallée. Sans mal des transports pour ceux qui en pâtissent, promis:
  • Chandolin - Sandoulign ou Sandoulim - Chandolinards - Lè Dérotchiau = les dévaloirs [helvétisme] ou précipices
  • St-Luc - Louc - Louquièrann - Lucquérants - Lè Moquièrann = les moqueurs
  • Ayer - Le Corbé = Les Corbeaux. On leur épargne le mauvais gag des juifs, bien sûr...
  • Zinal - ? [ok pour les mayens jusqu'à peu, mais tout de même, vraiment rien?]
  • Grimentz - Gremaingutze - Grimentzards - Lè Arabien = les arabes
  • St-Jean - Chaingnzouanti - St-Jolinards [made by Immoblog - © 2008] - Lè Rèfondiau = les répondeurs - Lè Moujett = les musaraignes
  • Mayoux - Mayeou - Lè Tsapla-Tso = les hacheurs de choux
  • Pinsec - Painchec - Painchaki - Pains tout séchés - Lè fèra-zilina = ceux qui ferrent les poules
  • Mission - Messioung - Lè Janè = les ânes
  • Vissoie - Vecheougiè - Lè Vechoyards - Vissoiyards - Lè Goutrouc - les goîtreux
  • Fang - Lè Fanati - Lè Tapagau = les tapageurs
  • Les Pontis - Fribougze - Lè Pontic
  • Niouc - Gniouc

Jusqu'ici, tout va bien... Nous avons, en gros, répondu aux questions qui/où, quoi et comment, bien que mes premiers mots de patois ne furent pas aisés à transcrire et dûment vérifiés. Nous sauterons à pieds joints par-dessus les quand et combien. Reste à attaquer la citadelle du POURQUOI. Et ça, c'est une autre paire de manche. Auriez-vous l'obligeance d'accorder quelques mois à l'immoblog pour percer le mystère et d'aborder sereinement les contours de certaines localités?

Un tout grand merci à Yvette, Bernard et Romain pour leur aide précieuse, mais... qu'ils sachent que ceci n'était que le début de nos recherches, à peine une mise en condition ;-)

Dimanche, 23 décembre 2007

Bus navettes - c'est bien parti pour les canaris jaunes

Le jour ne s'était pas encore levé hier matin - le flemmard! - que les mini bus qui rythmeront nos journées d'hiver s'en venaient déjà à boire à la fontaine à pétrole. Comme les chameaux, ils faisaient la réserve pour leur journée. Ou partie.

Bref, c'est reparti avec tous ces canaris jaunes estampillés Car Postal, commune de Grimentz et RMG. En grand, les bus habituels et interlocalités. En petit ceux qui trottinent autour de notre village. Pour ces derniers, les petits, un horaire cadencé de 15 à 20 minutes est prévu de 8h30 à 18h00. En période de basse saison, soit durant le mois de janvier dès la rentrée scolaire et lors de la toute dernière semaine de la saison, on lève le pied pour une ronde de 30 à 35 minutes avec des horaires de bureau soit de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h30. Le trajet est connu puisqu'il suit le modèle de l'année dernière dont vous reconnaîtrez aisément les arrêts à leurs panneaux aux couleurs de l'illustration, cerclés de bois.

Les grands bus, eux, gèrent donc le trajet habituel qui mène jusqu'à Grimentz et on ne saurait trop vous recommander d'en prendre un une fois dans votre vie au moins depuis Sierre pour savourer le passage à pic des Pontis. Le petit muret qui borde la route disparaît complètement sous les roues du bus et la vue plongeante sur Tarampon vaut tous les films d'horreur pour les plus sensibles d'entre vous. Passé ce goulet et la rive droite atteinte en toute sérénité, c'est la navette spéciale skieurs reliant Mayoux à Zinal qui double le tout. Bien équipés pour affronter l'hiver, notre réseau postal est en passe de dépasser le réseau ferré de Tokyo!!

La preuve:






Franchement... c'est génial, non? Et on ne vous parle même pas du réseau ferré qui le complète loin dans les faubourgs. Pire!

Au fait, vous vous rappelez peut-être le sondage effectué dans le courant de... (gratte-la-tête) l'été, l'automne? L'immoblog vous demandait:

Seriez-vous prêt à payer un forfait pour l'utilisation des navettes hivernales si cela nous permettait d'assurer/consolider leur existence ? En voici les réponses:

* Oui 11 votes (31%)
* Oui, forfait à la semaine (10aine de francs?) 7 votes (20%)
* Oui, par trajet ou jour (ex. Fr. 1.-) 9 votes (25%)
* Non 9 votes (25%)

Ceci étant, l'immoblog vous garantit évidemment la fiabilité de l'échantillonnage absolument représentatif de ce test :-) Le reste est affaire d'interprétation.

En attendant, un seul mot d'ordre: profitons de ces navettes mises à notre disposition!

Jeudi, 4 octobre 2007

S'informer avec son téléphone portable - le défi!

C'est en touriste avisé que nous revenons sur l'exclusivité de hier. L'immoblog n'a en effet pas su résister à sa curiosité légendaire et a testé ce nouveau système.

Une petite grimpette du Carovilla nous mène à travers le village au sommet de la montée de l'église sur la petite place d'affichage, un panneau vous indique clairement la marche à suivre, à commencer par le numéro de téléphone-clé qui vous donnera accès à toute la suite:

+41 27 510 55 65

Donc, téléphone fixe ou portable, en tout cas ça marche (C'est le but, d'ailleurs).

Nous nous trouvons ici devant le panneau numéro 8. Après le message d'annonce, j'appuie sur la touche no. 8 de mon clavier. Puis nous avons le choix des options suivantes:
  1. Informations sur le lieu
  2. Curiosités àproximité
  3. Animations à Grimentz / St-Jean
  4. Météo
  5. Numéro de téléphone de l’Office du Tourisme
  6. Horaires des prochains bus et/ou des prochaines télécabines
Il ne nous reste ensuite qu'à écouter les informations souhaitées après avoir appuyer sur la touche correspondant à mon choix de mon clavier téléphonique. Un conseil encore: ne validez pas votre sélection de touche par Enter comme certain touriste (avisé?) de notre connaissance. Votre téléphone portable ne fonctionne pas comme un ordinateur...

Pour l'heure, on vous voit d'ici entrain de lire ce billet derrière votre écran. Ça vous gratte sur votre chaise, vous mourez d'envie de tester la chose, mais vous êtes quelque part en Suisse ou en Europe. Pas à Grimentz. Qu'à cela ne tienne! Il existe 8 postes répartis entre Grimentz et Mayoux. Vous pouvez très bien les "auditionner" depuis chez vous en vous servant de la carte si votre curiosité vous y oblige!

Sur ce, l'immoblog vous défie de placer le numéro correct à côté de chacun de ces drapeaux! Le premier qui nous envoie la bonne réponse par commentaire sur ce blog ou par mail gagne une bouteille de Fendant (déjà lu ça quelque part...). La marche à suivre pour y parvenir est simple, très simple: empoignez l'un de vos téléphones et composez les numéros selon nos explications ci-dessus. Puis écoutez attentivement et replacez!

Bien sûr, si vous êtes sur les lieux, une balade-découverte s'impose pour tout ou partie des postes. De plus, le mauvais temps ne sévit pas vraiment, ces derniers jours. Profitez-en!

L'info officielle sur le site de Grimentz.ch ici.

Vos réponses au défi en commentaire ci-dessous ou à blog@i-g.ch. Bien du plaisir!

Mercredi, 3 octobre 2007

S'informer avec son téléphone portable

TECHNOLOGIE - Grimentz propose un nouveau produit touristique intitulé «Yellow Sign» permettant d’obtenir des informations ciblées sur la région via son téléphone portable. Une première en Valais.

C'est trop cool! L'immoblog se réjouit de tester et de vous en reparler tant la technologie l'intéresse! Mais, lisez le compte-rendu du Nouvelliste aujourd'hui, résumé par Nadia Esposito pour mieux comprendre:

Lire la suite...

Jeudi, 27 septembre 2007

Fermetures entre-saison

La neige est tombée par tous petits flocons tout au long de la journée, elle s'est déposée de manière visible à la lisière du village. 4 jours après l'arrivée officielle de l'automne, une page se tourne. Implacable.

L'heure a donc sonné pour l'organisation "d'automnage" des établissements de la place (Grimentz, St-Jean et Mayoux). L'OT s'est fendu d'un message fort utile avec un récapitulatif des heures d'ouverture des commerces. Vous n'aurez, si vous nous suivez attentivement bien sûr, plus le loisir de vous tromper et de vous retrouver devant porte fermée en vous rendant à l'épicerie dimanche matin (l'immoblog parle d'expérience!). Pensez désormais d'abord à votre grasse (s'écrirait plus justement "grâce", en fait) matinée! Puis vous inviterez Madame dans le local du moment. C'est bon pour le moral.

Ce que cette liste ne vous dit pas, c'est que vos servantes les agences conservent leurs horaires d'ouverture habituels. La paperasse nous occupe en effet avantageusement (à voir) lors de votre défection des lieux! Pour ce qui nous concerne, le 8h30 - 12h00 et 14h00 - 18h00 est une "qualité sûre" comme le clament si bien les catalogues.

La préparation de l'hiver, elle, se fait sentir de manière active, ces derniers temps. Les petites annonces du canal info de notre village sont à la recherche de personnel pour les remontées mécaniques, de même qu'un responsable pour l'Etable. Les personnes intéressées qui ne sont pas sur Grimentz pour profiter de notre super chaîne de télé peuvent toujours s'adresser aux remontées mécaniques, bien sûr.

Notez au passage que si la caméra vidéo des Grands-Plans est hors-service depuis quelques temps, c'est parce qu'elle a été démontée. ça va revenir, mais pour vous aider à patienter et à voir tomber la neige, vous trouverez toujours les webcams de la régions à la page http://www.i-g.ch/p_fr/pf_images/c_images.htm.

Quoi qu'il en soit, si vous montez sur l'Alpe ce weekend comme les choeurs d'hommes vous invitent à le faire, pensez surtout à prendre votre petite laine!

Samedi, 8 septembre 2007

Les restaurants de Grimentz et les connexions internet publiques

Une fois arrivés à Grimentz, logés ou de passage, vous souhaitez naturellement vous restaurer, car la route est longue et ardue. L'estomac vide n'aiderait par ailleurs pas en cas de nausées (ch'sé de koa j'côze!). Après la présentation des agences immobilières anniviardes et des hôtels du coin, voici une petite visite guidée des restaurants. Les hôtels font, pour la plupart, de la restauration et nous ne vous les présentons plus. Les restaurants qui complètent ce tableau, sont

A Grimentz même:
  • L'Arlequin - arlequin-grimentz@netplus.ch, pizzeria tous les jours et röstis le mercredi soir
  • La Claire-Fontaine - +4127 475 24 96, à chaque raclette son Fendant...
A St-Jean et Mayoux: En altitude:
  • Le restautant du barrage de Moiry - www.moiryresto.ch, ouvert jusqu'aux premiers frimas qui clôtureront l'accès au barrage, vers mi-octobre environ. Le gîte ferme le 17 septembre cette année, soit en gros le 3ème week-end de septembre.
  • La cabane de Moiry - www.cabane-de-moiry.ch, célèbre pour ses röstis flambés. En été seulement, ferme vers la fin septembre. Ou avant si les conditions l'imposent!
  • Le restaurant de Bendolla - www.bendolla.ch, l'ouverture du restaurant est inhérente à celle de la télécabine en été puis en saison d'hiver, bien sûr.
  • L'étable de Bendolla - www.bendolla.ch, dont on ne présente plus les spécialités locales qui réchauffent le coeur et les pieds en hiver et l'accent chantant de la suisse allemande en été... Fait aussi office de gîte en été.
  • La buvette d'Orzival - www.bendolla.ch, en hiver seulement. Se nomme officieusement aussi "Chez Lili"
  • La cabane des Becs-de-Bosson - www.bendolla.ch, aux portes du Val d'Hérens
En soirée à Grimentz:
  • Le pub Domino - +41 27 475 20 12, chez Do
  • Le Country - pubcountrygrimentz@netplus.ch, chez Seb, ambiance DJ
  • La disco Le Shadock - +41 27 475 40 40, pour vos fins de soirées, officiellement jusqu'à 3 heures


Reste LA question. Et nos hotspots dans tout ça??

Des hotspots publics, nous en recensons 2, à proprement parlé: Il existe sinon des accès payants à des ordinateurs: Voilà. Que désirez-vous savoir d'autre sur le sujet? Avons-nous oublié un détail? Mal transmis une information? Les commentaires sont à votre disposition pour réagir!

L'immoblog se fait un plaisir de prendre le large... au moins jusqu'à demain matin s'il tient le coup sans vous jusque là... et vous souhaite un excellent dimanche!

PS. L'illustration choisie se révèle être un calvaire. La salive se transforme en bave et l'estomac se creuse. Il est temps d'y remédier! A quand un bar à sushi à Grimentz :-)

Jeudi, 28 décembre 2006

Ambiance de fêtes et occupation de Nouvel An

Grimentz de nuit ces jours-ci ressemble à cette charmante image. Lancée il y a quelques années sur la commune de St-Jean (Pinsec et Mayoux), l'idée induisait que la commune finançait et aidait à la pose d'un éclairage sobre, longeant le faîte des maisons. Vu d'en face (ndlr. depuis la route principale de la vallée), le décors était sublime. Le concept s'est généralisé comme une traînée de poudre. Ou plus vite que l'éclair, si je peux me permettre...

Ce petit historique pour l'entrée en matière car si la station est si joliment et partout illuminée, c'est qu'elle est maintenant fort occupée. Samedi soir, nous atteindrons un taux d'occupation de 99%.

Et avec tout ce petit monde, nous espérons encore - tout de même - un peu de neige. Elle est annoncée quoique pas en grande quantité. Mais ce petit peu pourrait rapidement se révéler être le double de ce que nous avons par endroit sur les pistes de ski ;-)

A voir. En attendant, n'oubliez pas l'apéroblog de demain soir!

Mercredi, 22 novembre 2006

Premières neiges

Bon matin tout le monde.

Le réveil fut frais mais doux, ce matin. Frais car les températures sont bien descendues, cette nuit. Et doux car nous attendions tous la neige avec grande impatience. Tous, sauf ma voiture! Il a neigé depuis le début de l'après-midi quasiment, hier, et il tombait des trombes en plaine durant la soirée. Un peu stressée à l'idée d'entamer la vallée avec des pneus d'été et fortes de mes expériences hivernales de ces dernières années (mettre les chaînes au milieu de la nuit, dans le froid et sous les précipitations), j'ai drastiquement écourté la réunion à laquelle je comptais participer au Château de Villa.

Mais il était déjà trop tard... Je suis restée en rade entre Mayoux et St-Jean. Nico, mon père, le patron en titre d'I-G :-), me suivait à quelques minutes. Nous avons tenté quelques manoeuvres infructueuses avant de nous rendre à l'évidence. La neige avait tout envahi. J'ai donc terminé mon périple en taxi.

Mais ce matin, le coup d'oeil vaut la peine et la proximité des pistes de ski se fait sentir. Un petit tour du côté des webcams de la vallée (menu à droite de votre écran) vous convaincra aisément!

page 3 de 3 -