L'immoblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de simon crettaz a donné 24 résultats.

Samedi, 31 mai 2008

Primer du PDC - Ayaires

Avant toute chose, un grand merci à la grimentzarde radicale. Ces pans d'histoire me sont peu connus pour cause de non vécu dans la vallée. Et... il n'y avait pas d'immoblog, alors ;-)

De plus, loin de nous l'idée d'exclure qui que ce soit de ces pages, mais un flyer postal nous es parvenu de la part du PDC, une info qui fixait le rendez-vous. Si d'autres partis sont intéressés à présenter leurs candidats sur ces pages, faites signe.

Bref, vous l'imaginez, une délégation a évidemment fait partie du voyage pour Ayer. A 20 heures précises, la salle comptait beaucoup, beaucoup d'oreilles attentives, extraites de tous les horizons anniviards, jeunes et vieux, quelques femmes en plus quand même aussi. Et pour cause. Cette séance avait pour but, pour le parti mentionné, de nommer officiellement ses candidats à la candidature [selon la formule] pour les élections de cet automne pour la création du nouveau conseil communal d'Anniviers.

C'est un Viaccoz d'en-face [on se fiche d'où exactement car nous ferons tous partie de la même commune l'année prochaine] qui menait d'une main de fer la séance plus que le débat car il n'y eut pas grand contradicteur dans l'assemblée. On se refit avec joie l'historique de notre chef de file grimentzard [ réf.], puis on est passé sans grande discussion à la présentation des candidats au Conseil Communal tout droit nommés par les assemblées villageoises. Mais, soudain, la présence bien plus nombreuse des jeunes s'expliquait. C'est eux qui les introduisaient. Et brillamment! Ce système n'a pourtant pas empêché des bizarreries typiques de nos contrées, du style, un fils qui présente son papa ["Valentin, je trouve bien sympathique ce vouvoyement à mon égard et j'aimerais bien que tu le conserves demain matin au petit déjeuner"] ou une jeune demoiselle impassible devant l'interruption du "majordome" de la soirée ["... ta dictature, mais pas lorsque je me produis sur scène!"]. Sarko à Paris ou Bush à Washington, leurs meetings ne doivent pas être si piquants et conviviaux. Ok, chez eux, y a pas la raclette à la fin non plus. Passons.

Ont donc été introduits:
  • Jeanine Walter, Vissoie
  • Nadine Zufferey, Chandolin
  • Simon Crettaz (anniversaire le 26 novembre, date fatidique de la votation des communes pour LA commune d'Anniviers), St-Jean
  • Simon Epiney, Vissoie
  • Jean-Albert Melly, Ayer
  • Pascal Rouvinet, Grimentz
  • Louis Salamin, St-Luc
  • Georges-Alain Zuber, Ayer



Lire la suite...

Mardi, 27 mai 2008

Assemblée du PDC de Grimentz

Un vent très fort souffle sur Anniviers, au propre comme au figuré. Le foehn sévit en effet jusqu'à nous d'une manière exceptionnelle, impitoyable. La neige fond à vue d'œil sur les faces montagneuse et les nuages mènent une ronde effrénée dans le ciel qu'on en chopperait le mal de mer.

Un vent de renouveau souffle sur nos villages. Une à une, les réunions politiques se font et se défont tous ces soirs.

C'est ainsi qu'un chef de file d'un ancien parti adverse grimentzard (L'entente, le libre et l'union de l'époque) a pris le lead du désormais PDC - norme nationale - qui doit regrouper sous sa bannière environ 60% des villageois, peut-être même des anniviards. C'est dire si les temps changent :-)

L'année dernière lors de diverses rencontres organisées dans le cadre de forums [vous en avez naturellement lu tous les billets, je vous fais pas le remake] et avant la votation, la si célèbre votation de la fusion, tout le monde avait trouvé accord de principe dans une liste d'entente pour les conseillers communaux [municipaux] de la première législature anniviarde, ceci en respectant les minorités mais surtout les villages.

6 anciennes communes, quelques petits villages ou hameaux à ajouter à cela pour 9 conseillers, des tendances et des minorités [politiques] comme les femmes ou les jeunes.

Une fois la votation de la fusion validée, les partis se sont composés, comme les socialistes ou les radicaux. Puis, mal embouchée ou idéaliste, la liste unique s'est complètement désagrégée. Il était ainsi inutile de réunir à nouveau les citoyens, seuls, pour un forum comme l'avait demandé Bernard Crettaz à St-Luc. C'était cette fois aux villages et à leurs partis de se réunir afin de proposer leur(s) candidat(s) pour des listes de partis et une votation à la proportionnelle, méthode inconnue sur le plan communal de la plupart des citoyens anniviards.

L'immoblog n'est pas une briscarde. C'est pourquoi on vous fera pas ici tout le détail stratégique de la rencontre de hier qui a été pour le moins passionnante. Ceci pour 2 raisons: les grimentzards absents ont naturellement eu tort et VOUS n'en avez peut-être pas un intérêt si poussé. Quant à ceux qui auraient souhaité mais ne le pouvaient, ils sont - à l'heure qu'il est - largement au fait de tout. Notez au passage qu'une identité plutôt centriste a conservé mon clavier hors des grandes manoeuvres d'autres tendances, c'est pourquoi il n'en est pas question ici, ce qui ne couvre qu'une partie des débats qui ont lieu par ici.

Qui sera le candidat [PDC] de Grimentz?
Qui seront les candidats de Grimentz?


Lire la suite...

Vendredi, 16 mai 2008

Avis mortuaire


Hors de nos frontières communales, quoique plus pour longtemps, c'est la maman de Simon C. qui nous a quittés avant-hier. Elle laisse 3 enfants et 5 petits-enfants dans la peine, mais aussi grand nombre de frères et soeurs, comme cela est encore fréquemment le cas pour les personnes de sa génération.

Yvonne Crettaz a par ailleurs été la cheville-ouvrière du restaurant de La Gougra pendant de très nombreuses années, la reine incontestée de la fondue.

Les horaires de crypte de ce soir, l'ensevelissement de demain en cliquant sur la photo ou ici.

Dimanche, 2 mars 2008

Aujourd'hui à Grimentz et dans le monde...

Changeons d'actualité pour en revenir à un dimanche moins polémique dans les montagnes, chargé de soleil, de températures trop douces, mais aussi de vent.

Raquettissima était bel et bien prévu au calendrier. Près de 80 participants ont pris le départ de St-Jean pour gravir la piste qui relaye le village à Grimentz, raquettes au pied. On peut certainement affirmer que ça tapait dur jusqu'à l'arrivée de Bendolla. Ce qui n'a pas pour autant découragé le plus jeune concurrent qui courait sur les derniers mètres avant l'arrivée pour se jeter dans les bras de Simon, appareil-photo au poing.

Plus haut et juste derrière nos cimes, la Maya, chère au coeur de nos voisins hérensards, a eu la vie dure ballotée sous l'emprise du vent. Les conditions météo de ce matin étaient si incertaines que le bruit a couru à travers les montagnes jusqu'à nous que le tracé initial n'a pu être respecté, bien que la course ait eu lieu. Pour le détail, tout dans vos journaux demain. Ce qui nous intéresse pour l'heure, ce sont les résultats de nos "locaux" que l'on retrouve sur le site de la patrouille. Ces derniers nous annoncent que le grand parcours a été vaincu par les équipes Famille Salamin et Florioz-Grimentz, mais aussi des noms connus d'autres villages de la vallée comme Theytaz, Monnet, Crettaz, Rossi, etc.

Quant au trophée de la cuisse en feu, il a carrément subi les aléas de la météo puisqu'il a dû être reporté de hier à aujourd'hui. En effet, hier, il pleuvait à grosses gouttes sur notre village. Sur les pistes, la tempête sévissait de plein fouet. Ce sont tout de même plus de la moitié des participants inscrits qui se sont affrontés en télémark pour masteriser un passage de fond, un virage relevé de 360°et un saut du côté des Becs-de-Bosson. Poussés par le vent, j'vous dis!


Bien le bravo à tous ces courageux participants! Le repos est maintenant bien mérité pour tout le monde:

















Dimanche, 18 novembre 2007

Forum de la fusion à St-Luc, avant-hier soir

"C'est monstre drôle". Ce commentaire exprimé à brûle-pourpoint par une personne réfléchie, et compris dans ce sens ;-), nous met aujourd'hui la barre très haut pour vous relater le sujet sérieux sérieux qui a occupé la chaude soirée de près de 200 citoyens anniviards, avant-hier soir. A vue de nez 200 auditeurs et participants et nous lirons l'estimation de ce chiffre dans le journal de demain lundi. Justement, comme article en préparation il y a, nous allons vous transmettre une vision des choses plus légère et intimiste. Pis d'ailleurs, l'immoblog a la flemme pour cause de premier jour de ski, hèhè...



Les 2 gros morceaux de la soirée se concentraient dans les commissions "aménagement du territoire" et "économie publique", dont le tourisme, et ces 2 commissions visaient au niveau étatique Jean-Michel Cina car chef du département de l'économie et du territoire [on respire...] et son chef de service de l'aménagement et du territoire René Schwéry. Vous nous passerez les majuscules des titres, flemme oblige.

Lire la suite...

Vendredi, 9 novembre 2007

La fusion des communes vue par le JDS





Une année après le vote de la fusion, ou presque, l'opposition s'est muée en un groupe "sceptique constructif". Il sert de garde-fous et pose de bonnes questions car, selon Simon Crettaz:





Le navire avance. Tous rament, pas forcément à la même vitesse, mais tous dans la même direction.

L'immoblog vous a déjà narré les différentes commissions, de même que certains forums, mais pas le dernier de ce mois d'octobre que le JDS résume ici de la manière suivante:
Les questions se font moins polémiques, plus précises. La pression est retombée par rapport aux présentations d’avant vote. La participation aussi. De quelque 200 personnes, l’audience s’est chiffrée en un peu plus d’une centaine.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes? Non, il nous faut continuer à cultiver notre jardin!

Suivons donc le bon conseil de Voltaire. En effet, chacune des commissions requiert une démarche propre sur la base d'un état des lieux et une analyse avec des apports de professionnels extérieurs, parfois. Prendre le meilleur de chaque commune n'est pas toujours réaliste dans le cadre d'Anniviers. Si la fusion est pour nous "un laboratoire d'idées", ces dernières doivent ensuite passer la rampe du financement. "Il faut donc dégager des priorités", s'accorde à dire Pierre-Alain Zuber. Si certaines commissions sont très pratiques, d'autres naviguent dans des hauteurs stratosphériques et touchent directement nos questions de moratoire ou de politique touristique cantonales. Entre autres. Affaire à suivre donc...

Retrouvez ici l'article complet du JDS paru sous la plume de Pascal Fauchère en ce vendredi 9 novembre de première neige.

Samedi, 29 septembre 2007

Fusion des communes, forum sans questions à "Mont-Noble"

L'actualité du jour n'est pas liée de manière directe avec les activités anniviardes, mais avec celles de nos voisins de la région Mont-Noble, au pied du Val d'Hérens.

Là gisent 3 communes - Nax, Vernamiège et Mase - qui, comme les anniviards, songent à se marier. Les habitants des 3 localités se sont réunis hier pour une première rencontre, mais ils se sont surtout bornés (euh... non, ça c'est une commune plus loin avec t à la fin!) à écouter de dignes représentants anniviards. Simon Crettaz, actuel président de St-Jean, et René Massy, chef du village de Vissoie comme il se plaisait à le dire le 26 novembre dernier au tout-venant, ont fait forte impression. Les nouvelles relatent un "flot constant d'informations", mais "l'assistance est restée attentive, buvant les paroles des deux orateurs qui ne se privaient pas de plaisanter". En effet, "Il y a une année exactement, on ne rigolait pas vraiment", selon Simon Crettaz.

Effet de groupe intimidant ou sujet trop bien présenté par nos compères, l'assistance n'a pas soulevé beaucoup de questions. Pourtant, le temps de la réflexion a commencé pour eux. Celui de l'observation intéressée pour nous.

L'article complet de Laurent Savary ici.

Mardi, 5 juin 2007

Anniviers: Commissions pour la fusion

La toute dernière parution d'INFusion relate aujourd'hui ce que le Journal de Sierre mentionnait déjà la semaine dernière. La grande commune d'Anniviers n'a pas tardé à se mettre au travail. Différentes commissions ont été créées afin de "bâtir la Commune d'Anniviers". Les voici en résumé avec leur présdient respectif:
  1. Politique - statégie politique d'Anniviers - Simon Crettaz
  2. Administration - organisation du fonctionnement de l'administration générale - Dominique Rion
  3. Sécurité - harmonisation des divers règlements (police, CSIB, PC, feu, sécurité…) - Jean-Pierre Salamin
  4. Formation, Santé, Social - analyse des liens entre la commune et les diverses sociétés - Marie-Françoise Melly Crettaz
  5. Trafic, Travaux publics - organisation des services de voirie - Tarcise Genoud
  6. Environnement - STEP, gestion des déchets et des eaux potables - Georges Vianin
  7. Aménagement du territoire - réflexion globale sur l’aménagement du territoire en Anniviers - Gaby Solioz
  8. Construction - harmonisation des règlements de construction et mise en place des diverses commissions (technique, taxation,...) et du cadastre - Jean-Albert Melly
  9. Economie publique - définition d’une politique du tourisme - Georges-Alain Zuber
  10. Agriculture - avenir de l’agriculture en Anniviers - Gérard Genoud
  11. Energie - tarifs d’électricité, gestion de l’énergie gratuite - Simon Crettaz
  12. Finances - harmonisation des divers impôts, taxes, aides,… - René Massy
  13. Bourgeoisie - analyse des relations bourgeoisies-commune - Jacques Vouardoux
Bref, vous constaterez qu'il y a "du travail à profusion" dans la vallée.

Par ailleurs hier soir, un groupement d'acteurs touristiques de la vallée a été réuni afin de prendre position sur la nouvelle loi sur le tourisme qui a été édictée et sera soumise à discussion au parlement par Jean-Michel Cina - Département de l’économie, de l’agriculture, du territoire et des affaires extérieures - personnage déjà mentionné sur nos pages. Dans le cadre de son activité économique principale, la vallée éprouve des craintes face aux textes soumis et le but était ici d'en disserter pour en faire part aux autorités cantonales.

Pour le résumé des débats et des décisions, sachez que la Commune d'Anniviers protocole toutes ses rencontres et les met à la disposition des intéressés sur son site officiel www.anniviers.org sur la rubrique "COMMISSION POUR LA MISE EN PLACE DE LA COMMUNE D'ANNIVIERS" et invite la population à "prendre connaissance des différents procès-verbaux et à réagir, proposer, argumenter".

Enfin, la commune de Grimentz réunit ses citoyens le 11 juin prochain pour valider le contrat de fusion. Or, ce dernier a déjà été traité lors de l'assemblée de l'année dernière, peu avant la votation de novembre. Il ne devrait par conséquent pas créer d'échaffourée au vu des événements fantastiques de l'automne et être accepté lors de la votation du 17 juin prochain. Nous y reviendrons au lendemain de l'assemblée et du vote.

Vous qui n'êtes pas forcément citoyen d'Anniviers, vous vous sentez, de près ou de loin, concerné/e/s par notre petit bout de région par le simple intérêt que vous accordez à ces lignes. Si, comme le dit la Commune d'Anniviers sur ses pages, vous souhaitez réagir, faites-le sans hésiter par commentaire (lien ci-dessous) ou par e-mail (blog@i-g.ch) - L'immoblog se porte garant de la bonne transmission de vous réflexions à qui de droit - ou directement auprès des relais communaux que vous connaissez peut-être.

Un pour tous, tous pour un :-)

Lundi, 16 avril 2007

Assemblée générale des RMA et fusion

(Cliquez sur l'illustration pour afficher l'article sous sa forme originale)

La fusion à petits pas : REMONTÉES MÉCANIQUES - Les quatre sociétés du val d’Anniviers veulent attendre la mise en place de la future commune pour penser à une réunion. Résultat exceptionnel au vu de la saison.

Nous vous l'avions promis hier, un complément de clôture sérieux de la saison vu sous l'angle des remontées mécaniques d'Anniviers (RMA) et comme le boulot de notre ami journaliste au Nouvelliste Charly Arbellay est bien plus professionnel que le mien, nous nous permettons de vous livrer son article de ce matin:

Anniviers aura-t-elle des effets positifs sur un rapprochement des quatre sociétés de remon- tées mécaniques? Cette inter- rogation a eu le mérite de sus- citer le débat lors de l’assem- blée générale des remontées mécaniques d’Anniviers (RMA), la société faîtière prési- dée par Nicolas Salamin. Si la question ne se pose pas pour Vercorin – qui est située sur la commune de Chalais – les trois autres sociétés sont concer- nées. En effet, chaque année celles de Saint-Luc - Chando- lin, Zinal et Grimentz contri- buent à la prospérité des com- munes. Elles versent globale- ment plus de 650000 francs par année sous forme de partena- riat et d’aides à diverses instal- lations: piscines, observatoire, garderies d’enfants, bus na- vette, société de développe- ment, etc. A cela s’ajoutent les impôts et les taxes.

En retour, certaines com- munes comme Saint-Luc, Chandolin et Ayer cautionnent les crédits LIM. «Une commis- sion intercommunale des fi- nances travaille actuellement sur ces dossiers. La nouvelle commune va reprendre tous les actifs et passifs», a relevé Simon Crettaz, président des prési- dents. «Il est vrai que le plus simple serait de faire reconnaî- tre les remontées d’utilité publi- que comme c’est le cas dans les pays qui nous entourent. Rien de cela chez nous!»

Une pose légitime
Pour Michel Buro, prési- dent du conseil d’administration des remontées mécani- ques de Saint-Luc - Chandolin, les choses sont claires! «Nous avons suffisamment réalisé d’études et connaissons toutes les formules. Il existe le plan A qui consiste à rester sous la forme actuelle avec notre so- ciété faîtière des RMA et le plan B qui prévoit tous les types de fusion. Il faut procéder par étape. Actuellement et vu la mise en place de la nouvelle commune d’Anniviers,nous de- vons faire une pause dans nos démarches et privilégier la poli- tique des petits pas.»

C’est cette philosophie, que certains qualifieront de pru- dente, qui s’est d’ailleurs déga- gée de l’assemblée. La fusion passera en premier lieu par un rapprochement des domaines skiables de Grimentz et Zinal.

20 millions pour la liaison
Il s’agit d’un projet de liai- son par téléphérique de Gri- mentz à Sorebois sur Zinal. Cette installation de 3,5km transportant 800 personnes à l’heure est devisée à 20 millions de francs. Elle relierait les deux domaines skiables à l’horizon 2010-2011.

«Nous sommes au stade d’une convention d’accords.Ac- tuellement, les sociétés de Gri- mentz et Zinal mettent à jour les bases des investissements et les engagements respectifs. En- suite, nous pourrons aller de l’avant», a souligné Yves Sala- min, directeur des remontées mécaniques de Grimentz.

De grands groupes immobiliers, hôteliers et de bains thermaux, Hollimont notamment fortement implantée à Grimentz, souhaitent que se réalise la grande entité du ski anniviard.

RECETTES EN HAUSSE DE 6%
Vu le manque de neige, la saison 2006- 2007 devait être celle de tous les cauchemars! Rien de tout cela pourtant en Anniviers! Au contraire, les recettes estivales ont progressé de 10% et celles de l’hiver de 6%. Ces chiffres résultent d’un bond exceptionnel de Zinal qui a progressé de 20% grâce à ses installations d’enneigement mécanique.

Cependant, cet enthousiasme est atténué par la hausse brutale des tarifs de l’électricité, soit +16,4% pour les installations, +39,6% pour le tarif de nuit et +24,5% pour les restaurants. Cette hausse annoncée tardivement n’a pas permis aux quatre sociétés des remontées mécaniques d’adapter leurs tarifs.

A peine les sociétés ont-elles coupé le contact pour cette saison qu’il faut déjà prévoir la suivante. Et la station de Zinal va anticiper l’ouverture de ses installations, puisqu’elles seront ouvertes dès le 5 novembre 2007. Ce choix précoce s’explique par la tenue des entraînements de différentes équipes suisses de ski. Quant aux autres stations de la vallée, l’ouverture est fixée au 22 décembre.

page 2 de 2 -